Etat des Routes: les anciens ministres et les entrepreneurs mis en cause


Que  pensez-vous de l’état des Routes ? Florilège de quelques réactions et des réponses de Touring à l’occasion d’un chat organisé ce midi.

Une première mesure énergique, estime un internaute, est une  limitation sévère et générale du tonnage par essieu des camions. Quand je vois par exemple que les transporteurs de betteraves bénéficient de dérogations pour dépasser largement les charges à l’essieu autorisées, cela revient  à saboter toute tentative de maintenir le réseau routier en bon état.

Mais au fait, comment expliquer la situation actuelle ? Selon Touring,  « l’actuel ministre Benoît Lutgen  a hérité d’une situation catastrophique car aucune gestion de bon père de famille n’a été de mise pendant plus de 20 ans. Un plan routes a maintenant  été élaboré par la Région wallonne en mai 2010 et il prévoit d’investir 875 millions d’euros  affectés aux réparations au travers de 575 chantiers prioritaires ».

Mais, rappelle un autre intervenant,  rendons nous compte que le réseau routier belge compte parmi les plus denses au monde :149.000 km de route, dont environ 15.000km gérées par les autorités régionales. De tous les pays européens, la Belgique a le réseau le plus dense en terme de km/km² et n’est dépassée que par les Pays-Bas en terme de km/habitant. Et il faut financer cette densité.

La faute à qui ?On ne peut que penser à des cahiers de charge rédigés par des incompétents, dit un  « chateur » , ou à des entrepreneurs malhonnêtes qui ne les respectent pas, et sont donc contrôlés soit par d’autres incompétents, soit par d’autres malhonnêtes… A ce égard, Questions à la Une avait diffusé il y a quelques mois un reportage édifiant.

Et que penser des motards encore plus fragilisés que les automobilistes par le mauvais état du réseau? Touring  se dit  très sensible aux revendications des motards et rappelle à tous que si < l’on est convaincu que l’état des routes est à l’origine de l’accident, on peut introduire une plainte à la Région ou à la commune. On a tout intérêt à faire constater les dégats par la police, à établir un bon dossier et à l’accompagner de photos ».

Retour aux travaux :le cahier des charges est-il  respecté par les entrepreneurs ? Doivent-ils proposer un prix bas pour gagner le marché  en sachant qu’on ne contrôlera ni le cahier des charges ni le respect des délais ? Selon Touring, « le Plan routes du Ministre Lutgen prévoit une réforme profonde en matière de contrôle des travaux réalisés par les entrepreneurs de voirie. Soit  à la fois un contrôle réalisé par un organisme indépendant et une extension de la durée des garanties passant de 3 à 5 ans pour les chantiers portant sur le revêtement et de 10 ans pour ceux qui portent sur la construction ou la rénovation en profondeur »

Deux réflexions encore de l’association des automobilistes : « beaucoup de poids lourds ne font que passer en Wallonie et ne rapportent rien. Ainsi, des camions immatriculés à l’Est parfois simplement pour des raisons fiscales  ne financent donc pas nos routes ». Et puis surtout, «de tous les pays européens, la Belgique est celui qui investit le moins dans l’infrastructure routière :1.500 euros par kilomètre en Belgique au lieu de 2.300 euros aux Pays-Bas, 2.680 euros en France et 6.300 en Norvège>.

Publicités

2 réflexions sur “Etat des Routes: les anciens ministres et les entrepreneurs mis en cause

  1. Vu l’état actuel de la chaussée romaine, il est inutile de prévoir le montage d’une piste d »essais 4×4 durant la quinzaine du salon de l’auto! La pression fiscale automobile est aussi élevée que les nids-de-poule profonds……

    J'aime

  2. Le VAB a fait l’inventaire des derniers dommages hivernaux et a constaté que les dégâts ont été nettement plus graves et plus fréquents que ceux enregistrés l’hiver dernier.
    La majorité des dégâts constatés par les patrouilleurs concernaient les amortisseurs, les essieux porteurs, les barres de torsion, les vérins et les roulements de roue: décembre 2010 : +89% par rapport à 2009; janvier 2011 : + 194% par rapport à janvier 2009 (où les dommages hivernaux furent moins catastrophiques)
    Interventions pour cause de crevaison: nos patrouilleurs ont été appelés pour remplacer des pneus crevés ou des jantes endommagées: décembre 2010 : +9% de problèmes liés aux pneus/jantes par rapport à décembre 2009; janvier 2011 : +22% de problèmes liés aux pneus/jantes par rapport à janvier 2009.

    Pour justifier autant de suspensions endommagées, le VAB suspecte sans surprise les nids de poule d’être plus grands et surtout plus profonds…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s