Des offres intéressantes déjà à moins de 7.000 euros


Si  les réductions et autres promotions au Salon touchent tous les segments et toutes les gammes de prix, les modèles les plus économiques en bénéficient évidemment aussi ! Les clients qui ne souhaitent pas exploser leur budget « mobilité » devraient ainsi réaliser de bonnes affaires durant le mois de janvier, soit au Salon soit dans le réseau.

Moins de 7.000 euros

A la recherche d’une citadine, on traquera en premier lieu les modèles primés écologiquement. Leur petite taille permet, à de très nombreux modèles de bénéficier des 15 % de ristourne de l’État. Leader du genre avec sa petite Alto, Suzuki offre, en sus, 500 euros de ristourne supplémentaire et 670 euros de prime de recyclage. Ce qui porte le prix de base de l’Alto à seulement 6.399 euros (8.699 euros prix catalogue). On trouve un peu mieux chez Nissan qui propose exactement le même modèle sous l’appellation Pixo. Son prix de base chute à 5.999 euros (prime de recyclage de 1.000 euros et 542 euros de remise). Un prix réservé toutefois aux seuls véhicules de stock.

Depuis le remaniement de leur mécanique à essence, la triplette de PSA (Citroën C1, Peugeot 107) et Toyota (Aygo) héritent aussi de la prime écologique de 15 %. Avec les offres temporaires, cela leur permet de descendre allégrement sous la barre des 7.000 euros (6.250 chez Toyota, 6.180 chez Peugeot et 5.970 chez Citroën).

Si la Panda se contente de 3 % de prime gouvernementale, Fiat offre une remise supplémentaire de 1.966 euros. Couplée à la prime de recyclage de 1.505 euros, cette ristourne permet de baisser le prix d’accès de l’italienne à 6.610 euros.

Les modèles non primés écologiquement ne sont d’ailleurs pas à éviter lorsque l’on part en quête de la bonne affaire. Au contraire, car les importateurs, privés des largesses de l’Etat, serrent généralement la ceinture pour tenter de combler la différence. Hyundai offre, par exemple, 15 % de réduction sur sa citadine i10. Chez Chevrolet (non présent au Salon cette année), le prix de la nouvelle Spark chute de 9.249 euros à 6.999 euros en période de Salon !

Autre spécialiste des prix cassés, Dacia joue la carte du financement à 0 %. En plus, la Sandero 1.2l 16v descend sous la barre des 7.000 euros (6.950 euros, prime de recyclage de 500 euros comprise). Quant à la Twingo de Renault, elle est proposée à 6.995 euros (840 euros de ristourne et 1.000 euros de prime de recyclage, comprise).

Entre 7.000 et 10.000 euros

Les prétendantes disponibles pour un budget légèrement supérieur sont encore plus nombreuses. On trouve, par exemple, une Skoda Fabia à partir de 7.490 euros, une Ford Ka à 7.590, une Chevrolet Aveo à 7.790 ou une Peugeot 206+ à 8.220 euros. Mêmes conditions favorables pour les Opel Agila (8.849 euros) et Corsa (8.364 euros), les Renault Clio (8.995) et Modus (8.995), les Fiat Punto (9.023) ou Punto Evo (9.490), la Honda Jazz (9.990), la Toyota iQ (9.490) ou la Citroën C3 (9.950)…

Et pour plus de 10.000 euros ?

Au-delà du montant symbolique des 10.000 euros, il est difficile de lister les modèles disponibles tant l’offre devient variée entre des voitures mieux équipées et plus polyvalentes.

Les premières compactes diesel permettant d’envisager des trajets plus longs, peuvent se dénicher autour des douze mille euros grâce notamment à la prime écologique.

Dans cette catégorie, on retrouvera les populaires Ford Fiesta Econetic, Renault Clio Eco, Citroën C3 e-HDI et autres Volkswagen Polo BlueMotion…

Pour quelques centaines d’euros supplémentaires, les familles trouveront de petits breaks pratiques (Skoda Fabia Combi, Seat Ibiza ST…).

Dans des segments supérieurs, il n’est pas rare de trouver une berline compacte affichée à 20.000 euros… pour 15.000 euros ou moins.

Les amateurs de bonnes affaires se tourneront notamment vers des modèles en fin de vie comme la Ford Focus Econetic disponible à partir de 13.999 euros.

Les modèles débutant leur carrière commerciale bénéficient parfois aussi d’avantageux packs d’équipements ou de réductions pour leur lancement. C’est le cas de deux monovolumes récents : 3.000 euros de ristourne sur l’Orlando de Chevrolet et pack First Edition d’une valeur de 1.005 euros en prime sur le Ford C-Max.

Quel que soit son budget, avant de signer un bon de commande, chaque acheteur devra penser à se lancer sans crainte dans une intense négociation. Ça ne coûte rien d’essayer et il n’y a pas de raison d’avoir des scrupules : les vendeurs savent très bien jusqu’où ils peuvent descendre sans perdre leur chemise !

J.-F. Ch.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s