Le design, c’est du Belge: un livre


A quoi tient l’étonnant succès des designers belges dans l’automobile?

C’est difficile à dire, alors qu’il n’y a ni constructeur automobile ni école de design automobile chez nous. Peut-être peut-on l’attribuer à la relative modestie caractérisant beaucoup de Belges talentueux: moins que les représentants de grands pays, ils n’imposent pas un style  précis et sont plus ouverts à des courants multiples. Mais il y a sûrement d’autres raisons à approfondir.

Quoiqu’il en soit, Luc Donckerwolke -peut-être le plus connu d’entre eux grâce à une progression météorique au sein du groupe Volkswagen-, Dirk Van Braeckel passé de Skoda à Bentley (!), Pierre Leclercq qui a déjà eu la chance d’être associé au design des BMW X5 et X6 et sept autres Belges méritaient qu’on leur consacre un livre.

C’est fait depuis peu grâce à la plume alerte de notre confrère Bart Lenaerts, aux photos soignées de Lies De Mol et à de magnifiques dessins qu’ont bien voulu leur confier nos dix designers retenus. L’objectif: produire dix portraits et surtout décrire l’homme qui se cache derrière la voiture et qui raconte une passion souvent née pendant les années d’enfance, autour d’une BD ou de belles voitures.

« Dix hommes particuliers, aux caractères très différents, qui évoluent à divers niveaux et savent précisément où ils veulent aller, raconte Bart Lenaerts. Rien n’est laissé au hasard. Pas même les vêtements qu’ils portent ou le lieu où ils vivent. Et bien que leur impact sur la profession soit énorme, leur modestie domine. Ainsi que la passion. Des voitures, mais surtout de la beauté. »

Une des originalités de ce livre est de laisser parler les designers, sans les relancer ni les orienter. Et plus d’un, dont Luc Donckerwolke, ouvre son coeur, sans retenue ni langue de bois. Les plus belles pages  se lisent ainsi comme un roman.

Le week-end dernier, plusieurs d’entre eux étaient réunis en prélude à la soirée réservée aux « dream cars ». L’occasion de rencontrer notamment  Pierre Leclercq et Dirk Van Braeckel qui s’exprimeront dans une prochaine chronique.

(Belgian Car Designers, textes trilingues anglais, français et néerlandais, 204  pages, en vente sur http://www.belgiandesigners.be, 40 euros y compris les frais d’envoi).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s