L’alcolock est d’abord un outil préventif


Dans quelques semaines ou un peu plus tard, l'alcolock pourra être installé dans des voitures suite à une décision judiciaire. (Belga, Dirk Waem).

Depuis le jugement du tribunal de police de Verviers qui a condamné hier un représentant de commerce à installer un alcolock sur sa voiture, cette peine alternative à la suspension du permis de conduire fait débat.

On l’ignore généralement, mais des alcolocks « commerciaux » sont déjà installés, à l’initiative des responsables de flottes, sur un certain nombre de véhicules utilitaires en Belgique où ils réagissent déjà à un taux de 0,2 gr. d’alcool au litre, soit en dessous des normes légales. Un constructeur comme Volvo équipe 25% de ses poids lourds de l’alcolock vendu à 70.000 exemplaires en Suède. En France, une loi l’impose sur tous les nouveaux autocars depuis le 1er janvier 2010 et sera généralisée à l’ensemble des autocars en 2015.

Où la Belgique joue le rôle de pionnière, c’est en imposant cet appareil par la voie judiciaire aux récidivistes ou aux conducteurs arrêtés avec un taux d’alcoolémie excessif: après les Etats-Unis, le Canada et la Finlande, et suite aux arrêtés d’exécution publiés en décembre 2010, c’ est le quatrième pays dans le monde à l’adopter.
Une mesure trop coercitive? Pablo Rauwers, administrateur-délégué de Rouwers-Contrôle SA qui installe déjà des alcolock commerciaux, défend cette peine alternative: « les lourdes amendes et suspensions prolongées du permis de conduite marginalisent le condamné qui risque de perdre son travail et oblige la famille à payer pour lui en conduisant à sa place. A l’inverse, l’alcolock joue un rôle préventif car il laisse une chance de préserver la vie sociale et de changer son style de vie. Mais un accompagnement psychologique est nécessaire, notamment pour vérifier le bon usage de l’appareil ».

En pratique, l’alcolock teste l’haleine et fonctionne comme l’éthylomètre des forces de police. Mais il ne se limite pas à bloquer éventuellement la mise en route du moteur, ce qui permettrait de prévoir un souffleur  « de remplacement ». A l’inverse des appareils commerciaux, ceux qui sont imposés suite à un jugement supposent que le conducteur soit capable de jauger son haleine de manière aléatoire en route. S’il ne s’exécute pas dans le quart d’heure qui suit, sa défaillance sera enregistrée et donc évoquée dans les centres de suivi où il devra se présenter régulièrement.

Dans l’immédiat, a confirmé l’IBSR (Institut Belge de la Sécurité Routière),  il n’est pas possible d’installer les « antidémarreurs éthylométriques » sur une voiture en Belgique.  Le premier obstacle est technique : les fabricants doivent avoir le temps d’adapter le système aux normes belges et de le faire homologuer par le service Métrologie du SPF Economie. Ensuite, des organismes d’encadrement doivent être désignés par le SPF Mobilité afin d’assurer le suivi du programme (médical et psychologique) et vérifier que le condamné respecte le jugement.  « Le système est complexe, confirme Pablo Rauwers ,  et, dans son application réglementaire, il met face à face un juge et un électromécanicien.  Mais il faut bien sûr que le blocage soit incontournable. »

Au-delà de l’application ou non  dans les 30 jours de la décision du tribunal de Verviers, le principe est admis et mieux vaut prendre le temps d’examiner tous les paramètres afin d’éviter des contestations ultérieures. Mais qui oserait critiquer cette mesure de protection pour les  conducteurs concernés et surtout pour la société? A la clé, la facture imposée au contrevenant reste à préciser, après addition du coût de l’appareil (1.200 euros + TVA), des frais d’installation et des mesures d’accompagnement pendant un an ou plus.

La mise en application de l’alcolock en Belgique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s