Le marché du véhicule électrique reste anecdotique


Citroën a commercialisé 301 C-Zéro en France depuis le début de l'année.

Alors que le  décollage de la voiture électrique est attendu – ou du moins espéré- en France en fin d’année avec le lancement des premières Renault, le marché reste anecdotique chez nos voisins.  Tout comme en Belgique.

Le mois dernier,  le marché du véhicule électrique en France a été logiquement dominé par Citroën et Peugeot, premiers constructeurs arrivés dans ce créneau:  on a vendu 157 C-Zéro et 51 Ion, en plus de 30 Renault Fluence ZE. Si la Fluence n’est pas encore commercialisée (elle sera disponible en Belgique au prochain Salon de Bruxelles) , ces véhicules étaient nécessaires pour les tests  du projet SAVE dans les Yvelines.

Sur les quatre premiers moins de 2011, Citroën domine (301 C-Zéro) devant Peugeot (187 Ion), Think City (102), Renault (38 Renault Fluence ZE), Mitsubishi (23 i-MIEV), Smart (15) et Tesla (4).

En Belgique, 34  véhicules électriques ont été immatriculées de janvier à mars, un chiffre à comparer aux 33 unités enregistrées en 2010. Soit 10 Smart, 8 Mitsubishi i-Miev, 5 Citroën C-Zéro, 2 Peugeot Ion, Peugeot Partner et Piaggio Porter et 1 Fiat Fiorino, Micro-Vett et Think Citty.

Publicités

2 réflexions sur “Le marché du véhicule électrique reste anecdotique

    1. Il s’agit des chiffres des immatriculations concernant le début de 2011 et fournis par les fédérations automobiles respectives dont la Fébiac en Belgique.
      Bien à vous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s