Voiture sans permis: opportunité ou danger?


Une voiture sans permis auto, sans taxe de circulation et sans contrôle technique évoluant à 45 km/h dans le trafic.

Un accident dramatique vendredi après-midi à Namèche a relancé le débat sur les voitures utilisables sans permis auto. Opportunité ou danger?

Une fillette d’une dizaine d’années revenant de l’école à vélo avec ses grands-parents a été renversée par une « voiture sans permis » conduite par une dame de 68 ans. Elle est décédée des suites de ses blessures au CHU de Namur. Le dossier est à l’instruction et rien ne permet à ce jour d’établir un lien entre ce type de véhicule et l’origine du drame. Il apparaît seulement que la dame n’aurait pas aperçu la jeune cycliste.

Cet accident n’en a pas moins relancé le débat sur ce type de véhicules. Pour rappel, il s’agit en quelque sorte d’un « quadricycle léger » d’un poids maximum 350 kg  équipé d’un moteur essence ou diesel ne dépassant pas 4 kW et dont la vitesse est limitée à 45 km/h. Pour la loi,  cette voiture est assimilée à un cyclomoteur de classe B et donc utilisable dès l’âge de 16 ans (18 ans si l’on transporte un passager) moyennant, uniquement pour les personnes nées après le 14 février 1961, un permis cyclo A3 comprenant un test théorique et quatre manoeuvres sur un terrain privé. En outre, elle ne doit pas être immatriculée et ne nécessite ni taxe de circulation ni contrôle technique!

Très spartiate à l’origine et utilisée essentiellement à la campagne par des  personnes âgées, la voiture sans permis a singulièrement évolué ces dernières années et ressemble de plus en plus à une vraie voiture dont elle a adopté le look, le confort et les aménagements intérieurs. Mais pas la sécurité en revanche ni les reprises indispensables pour s’intégrer dans le trafic!

Qui n’a pas été surpris, sur une route où la vitesse est limitée à 90 km/h, par un tel engin évoluant à 40 km/h mais occupant la place d’une voiture conventionnelle? A priori, cette différence de vitesse est une source de danger permanent, surtout pour les occupants de ces petits véhicules à la structure très légère. Néanmoins, commente l’IBSR,  les statistiques d’accidents ne confirment pas ce danger, du moins à l’heure actuelle. On note seulement l’irritation fréquente d’automobilistes contraints à freiner brusquement ou à patienter dans le trafic. Et les conducteurs des voitures sans permis disent regretter de se faire régulièrement invectiver alors qu’ils respectent le code de la route.

Faudra-t-il attendre un vrai crash pour  à tout le moins limiter dans le temps et l’espace l’usage de ces véhicules qui peut se justifier dans des circonstances précises? Dans l’immédiat, ils font le bonheur des personnes qui n’ont pas – ou plus- de permis de conduire mais aussi des jeunes n’ayant pas 18 ans et pour qui ils sont devenus des objets « trendy » et dit-on – cela reste à prouver- , moins dangereux qu’ un cyclomoteur.

Les fabricants des Aixam et autres Ligier (l’ancien constructeur de Formule 1!) se frottent eux aussi les mains. Malgré un prix souvent égal à supérieur à 10.000 euros, on a vendu près de 2.000 exemplaires de ces voitures l’an dernier en Belgique, et le marché a progressé de 20%.

La législation

Publicités

53 réflexions sur “Voiture sans permis: opportunité ou danger?

  1. Y a rien de plus dangereux que les conducteurs de ces voitures! Ca devrait être interdit. Je comprends pas pourquoi certains usagers peuvent rouler sans permis alors qu’ils doivent respecter comme les autres les mêmes règles sur la route!

    J'aime

    1. bonjour, je roule en quad depuis 5 ans et je n’ai pas le permis et je pense connaitre mon code, j’ai 50 ans et je peux vous dire que certains conducteurs avec un permis sont des dangers publics, non respect des limitations, ivresse au volant et j’en passe et croyez moi il y en a beaucoup, le problème c’est que les gens sont toujours pressés et on se demande après quoi ils courent et je ne parlerai pas de l’agressivité au volant, alors pitié pour les voitures sans permis, ce qui vous dérange c’est que vous soyez obligé de ralentir, vous n’êtes pas à l’abri de vous trouver derrière une voiturette pour handicapé? bonne journée

      J'aime

  2. Mais enfin ! ! ! Ce genre de véhicule est un DANGER PUBLIC depuis toujours. Cela vient d’une lacune accidentelle de la loi, qui au départ définissait une « voiture » comme un véhicule automoteur avec une certaine cylindrée, sans s’imaginer une seconde qu’on allait un jour construire ces tacots de cylindrées moindre ! ! ! Quant aux taxes, tout le monde est égal devant la loi, non ??? Non seulement, çà roule LENTEMENT, mais c’est en plus souvent conduits par des gens qui ont raté le permis, autant dire de vrais dangers publics ! A légiférer d’URGENCE !

    J'aime

    1. Je pense qu’effectivement ce véhicule est un danger public depuis toujours.
      Cependant ! Les motos et cyclos sont un danger public depuis toujours et le fait qu’ils partagent le même réseau routier est en permanence un problème.
      Pire encore, les vélos sont considérés comme autorisés à rouler sur les routes destinées aux voitures, or que peut-on trouver de plus déséquilibré qu’un moyen de transport de 5-30 Kg sans protection aucune en comparaison avec un autre moyen de transport de 1-3.7 tonnes avec une protection totale et une vitesse entre 2 et 5 fois supérieure (pas de vélos sur les autoroutes…heureusement).
      Au final, si ce drame a eu lieu, c’est surtout parce qu’on autorise les vélos à emprunter des voies principalement occupées par des véhicules plus lourds et plus rapides.
      Pour ce qui est du permis, s’il y a effectivement des différences de niveau de conduite requis entre un véhicule et un autre, ça doit être changé. En d’autres termes, il FAUT un permis vélo pour rouler sur une route, le contraire est totalement aberrant.
      Il faut également que les cyclos et les micro-voitures aient également un permis à 100% comparable aux permis supérieurs afin d’avoir uniquement des personnes aptes à respecter le code de la route et maîtriser leur véhicule.

      J'aime

  3. Laisser circuler des voitures allant jusqu’a 45 kms SANS que cela requière un permis (et l’apprentissage qui va de pair) est indécent.
    Et en plus les dispenser de contrôle technique, bonjour les dégâts dans 5 ans.

    J'aime

  4. Je n’ai jamais compris ce concept: pourquoi mettre en place un permis de conduire si on peut quand même conduire un véhicule sans ledit permis? Dans ce cas, on peut bâtir sans permis de bâtir? Chasser sans permis de chasse? etc. D’accord, le véhicule a des limites techniques, mais on peut tuer qqun en roulant à 45 km/h, on en voit hélas la preuve. Si les gens qui conduisent ces véhicules n’ont jamais eu leur permis, c’est a priori pour une bonne raison…

    J'aime

    1. Comme dit plus haut, cela concerne également les vélos.C’est assez peu connu et peu fréquent, mais il y a eu des cas où un accident entre un vélo et une personne à pied a provoqué le décès de la personne à pied.

      J'aime

  5. Tout à fait d’accord avec vous Allya. J’ajouterai que le conducteur de ce type de véhicule se met lui-même en danger en se déplaçant sur des routes où la vitesse est limitée à 90km/h. Que reste-il de ces boîtes à sardines sur roulettes quand elles se font emboutir par derrière par un véhicule « normal » roulant à vitesse règlementaire?

    J'aime

    1. Point de vue intéressant, mais alors que dire d’une Smart ?
      J’ai de gros doutes sur le fait qu’une Smart puisse protéger ses passagers lors d’un accident, quand on voit clairement que lors d’un crash, c’est la compression de la tôle qui sauve les occupants du véhicule. Dans le cas de la Smart, la compression de la tôle implique directement une compression des passagers.

      J'aime

  6. Je suis entièrement d’accord avec les précédents commentaires, j’ajouterai aussi qu’il faudrait bien faire passer un permis aux cyclistes, ils sont dangereux aussi, font tout et n’importe quoi. On les appelle « les usagers faibles », par rapport aux voitures, mais par rapport à eux, les piétons sont des usagers faibles. Bientôt, quand on sort de sa maison, il faudra regarder à gauche et à droite avant de faire un pas pour ne pas se faire renverser par un vélo qui dévale sur le trottoir. J’en vois très régulièrement qui ne respectent même pas le feu rouge ni les pistes cyclables, et sur les routes, au lieu de rouler les uns derrière les autres, ils roulent à deux voire à trois ou quatre de front. Loin de moi l’idée de dire par là que cette petite fille était en tort, c’est une perte horrible, toutes mes condoléances aux familles.

    J'aime

  7. Et le débat reste le même (si pas plus) pour les cyclomoteurs et scooters sans permis et débridés (méconnaissance du code de la route + vitesse excessive avec véhicule non prévu pour freiner à ces vitesses).

    J'aime

    1. Que penser alors de l’extension de ce point de vue aux véhicules vieux et mal entretenus ?
      Le contrôle technique arrête une partie de ces véhicules, mais peut-on réellement affirmer qu’une vieille Corsa de 20 ans avec les pneus usés jusqu’à la limite légale est aussi sûre qu’une Peugeot 308 neuve ?
      Au final, la raison d’être de ces « facilités » de déplacement est presque toujours de permettre une certaine mobilité, même aux personnes ayant des moyens ou des capacités (vélo, cyclo, minivoiture) limitées – mais à quel prix ?

      J'aime

  8. Je regrette depuis des années cette latitude pour ces engins. A une interpellation de ma part, il y a quelques années, l’IBSR m’a répondu que ces véhicules n’étaient pas plus dangereux que d’autres !! Statistiquement évident puisqu’ils ne représentent qu’une petite fraction du parc automobile. De plus, ils seraient très utiles pour les personnes âgées.Or, j’ai 76 ans et je conduis depuis 55 ans sans accident (sauf l’une ou l’autre griffe sans importance) mais je constate que des personnes qui semblent avoir mon âge-à peu près- sont très peu sûres au volant et sources potentielles d’accidents. Je ne roule plus à la même allure qu’avant hélas et je respecte même les limitations-gros effort !!! Enfin j’habite une région merveilleusement vallonnée mais je suis terrifié de me trouver derrière un de ces engins « sans permis » sur la route de Huy à Hannut par exemple. De plus, ces engins ne sont pas immatriculés. Si l’un d’eux provoque un accident sans que lui-même soit touché, bonne chance pour le retrouver. De même comment leur coller une prune pour stationnement illicite ?

    J'aime

  9. Bonjour,

    A mon avis, ces voitures ont leur utilité, notamment comme mentionné dans l’article dans les zones rurales ou elles permettent a des personnes âgées de garder une certaine mobilité. Par contre, étant donne leur similitude avec une autre voiture, elles devraient porter un marquage distinctif qui permettrait aux autres véhicules de l’identifier immédiatement comme véhicule lent. Par exemple, des chevrons jaunes et noir (ou orange et blancs si certains n’aiment pas le jaune et noir 😉 sur la face arrière. Le look de la voiture en souffrira peut-être mais au moins la sécurité y gagnera.

    J'aime

    1. Mobilité contre Sécurité, quel équilibre choisir ? Pour moi c’est très clair, la sécurité est plus importante.Si je dois être empêché de conduire dans mes vieux jours pour protéger mes enfants, je pense que le choix sera vite fait.
      A partir du moment où une personne n’est plus apte à conduire une voiture, elle ne devrait pas être considérée apte à conduire quoique ce soit.

      J'aime

  10. Ces véhicules occupent la chaussée comme les véhicules soumis au permis et sont conduits en général par des personnes trop âgées, ou des déchus suite à l’alcoolisme, bref des dangers publics….

    J'aime

  11. En France, les gens qui n’ont plus de permis par manque de points, s’achètent des voitures sans permis pour continuer à rouler… et quand ils récupèrent leurs points et leur permis, ils la revendent… Et comme déja dit, un corps humain, ça résiste à peine à des chutes à la vitesse d’une course à pied, alors à plus de 20 km/h, rien ne vous empêche de tuer quelqu’un… Voiture avec ou sans permis…

    J'aime

  12. Les voitures sans permis devraient au moins avoir une plaque d’immatriculation comme tout le monde!A partir du moment où on est sur la route, tout peut arriver! Ces voitures auraient déjà du être interdites depuis longtemps. Les personnes qui conduisent de telles voitures sont un danger pour tous les autres automobilistes et pour eux-mêmes. Alors qu’on complique chaque année l’obtention du permis, on laisse ces voitures rouler en toute impunité sans les contrôler.

    J'aime

  13. Les personnes qui conduisent ces « trompe la mort » devraient passer un permis voiture comme les autres automobilistes. On ne peut comparer ces véhicules à des cyclomoteurs; ni à des quadricyles, car ce sont des voiturettes: un quadricycle n’est pas un véhicule fermé avec radio – chauffage – essuie-glace et carrossé comme une voiture!

    J'aime

  14. Et combien y a-t-il de tués par des conducteurs ayant leur permis??? On n’hésite pas à critiquer ( à raison) les auto- écoles et le système du permis, et ici, le permis serait le joker qui aurait évité l’accident tragique prétexte à ce billet. C’est complètement incohérent. D’autre part, ce dramatique accident prouve par l’absurde ( désolé pour la famille de la victime pour le mot un peu irrespectueux) qu’on se trompe de cible en diabolisant la vitesse….

    J'aime

    1. Et probablement également qu’on se trompe de cible en diabolisant la microvoiture également (sans vouloir offenser qui que ce soit) car finalement le même accident entre deux microvoitures n’aurait posé que peu de problèmes.
      Le permis en lui-même est une garantie relativement solide pour l’année après laquelle il a été passé, si le conducteur est en état de conduire.
      Le vrai problème du permis est qu’il n’est pas obligatoire de le repasser tous les X ans:
      – la plupart des chauffeurs dérivent dans leur style personnel après moins d’un an, et après 3 ans ils sont pour la plupart incapables de réussir un permis
      – la plupart des chauffeurs ne sont pas au courant des dernières règles de circulation, combien en croisez-vous par jour qui mettent un clignotant à gauche dans un rond-point, pas de clignotant à droite pour sortir, ou encore oublient que la priorité de droite est absolue?

      Au final, le vrai problème du permis c’est qu’on ne l’enlève pas assez facilement (alcool 1g : retrait automatique dès la première infraction, etc.) et qu’on ne le repasse jamais (après 40 ans de conduite et un nombre incalculable de nouvelles règles, je doute être capable de passer le permis du moment avec succès du premier coup).

      J'aime

  15. L’article du post est au mieux inexact, pire il est partial et franchement crétin.

    1. La motorisation des voitures sans permis dépasse largement 49cc, il s’agit de bi-cylindres diesel de 40 à 600 cc selon les modèles
    2. Le lien de causalité entre la voiture, le permis et la le décès n’existe pas, du moins n’est même pas abordé par l’auteur de l’article. La dame aurait eu un permis, dans une voiture standard, aurait-elle vu pour autant le piéton?
    3. Ce qu’il convient de faire est comparer au Km parcouru le nombre d’accidents de ce genre de voiture par rapport aux autres véhicules, leur taux de sinistres et de dommages corporels et matériels. Alors peut-être on aura des éléments rigoureux qui devraient soit favoriser ce type d’engins, les limiter ou simplement les interdire s’il est établi qu’ils présentent statistiquement un réel danger.

    J'aime

    1. Att Gérald

      Monsieur,
      Je vous laisse le soin d’utiliser les qualificatifs qui vous semblent opportuns à propos de cet article pour m’en tenir à des réponses concrètes:
      1. Votre remarque sur la cylindrée est exacte. Dans la mesure où beaucoup de moteurs sont aujourd’hui de type diesel, il ne faut retenir que la puissance maximale de 4kW.
      2. Il est dit clairement dans l’article que l’affaire est actuellement à l’instruction. Il serait donc inopportun d’évoquer un lien entre l’accident et le type de voiture. Cela n’empêche pas, comme l’a fait la RTBF dans son journal télévisé de lundi à 13 h, d’évoquer les questions inspirées par les voitures sans permis.
      3. Au vu du nombre réduit de véhicules par rapport au parc automobile global et de leur faible kilométrage, il est logique que leur poids statistique soit faible. C’est d’ailleurs l’avis de l’Institut Belge de la Sécurité Routière (IBSR) repris dans l’article. Néanmoins, comme dit et répété par toutes les autorités compétentes, la différence de vitesse augmente sensiblement les risques d’accident, et ce cas de figure est dès significatif: les voitures sans permis ne dépassent pas 45 km/h sur des routes où la vitesse légale est limitée à 90 km/h!
      On est donc en droit de s’interroger si non sur le bien-fondé de ces véhicules, du moins sur un usage qui pourrait être plus limité afin de répondre à des besoins spécifiques, et sur la réglementation totalement inopportune qui les concerne, elles et leurs occupants soumis à des risques évidents. Et les commentaires de certains vendeurs sur des structures comparables à celles de grosses berlines font plutôt frémir.
      Le débat reste ouvert, si possible dans un dialogue entre gens de bonne compagnie.

      J'aime

  16. Ah enfin, le dernier commentaire dégage un éclair d’intelligence qui me rassure sur l’existence de personnes un peu plus sensées que la moyenne. Ouf. A propos, cet après-midi un cycliste s’est tué au Giro. Personne pour gueuler l’interdiction de la bicyclette sur route bitumée en relief accidenté? Qui plus est: en short !

    J'aime

  17. Pays à deux vitesses, justice à deux vitesses, politique inexstitante, les lois, et le code de la route devrait être applicable à tout le monde, mais cela ne semble pas être le cas, dans ce pays à la dérive…

    J'aime

  18. Hoo, les pauvres automobilistes en 4×4 ou en Porsche qui sont tout irrités de ne pas pouvoir doubler ces voitures de pauvres en vrombissant furieusement.. C’est une honte de prendre ainsi la place de ceux qui paient (enfin, qui raquent) pour rouler. C’est bien simple, il faudrait les interdire, ces brouettes à moteur, et obliger leurs conducteurs à se déplacer à vélo. Au moins les « porschistes » et les « quatrequatreux » pourront les doubler sans problème (en les frôlant même un peu, ça leur fera les pédales). En attendant, s’ils sont irrités, ces automobilistes en colère, ils devraient se passer une petite pommade, ça ira mieux demain… !

    J'aime

  19. Belle bande de moutons bêlant en coeur…Quelle est la proportion d’accidents causés par ces véhicules qui par ailleurs rendent bien des services à toutes les personnes qui n’ont pas d’autre moyen ?
    Combien de morts et de blessés à cause de ces véhicules comparés aux morts et aux blessés dans des accidents impliquant des motos, des voitures ou pire des camions ?
    Est-ce le permis qui évite à l’homme pressé d’écraser le cycliste avec son gros 4×4 ?Est-ce le permis qui évite à la bobonne qui téléphone en conduisant d’écraser le piéton sur le passage protégé ?

    J'aime

  20. Je trouve inconcevable qu’un tel véhicule (pouvant causer la mort) puisse être conduit sans plaque (aucune identification possible en cas de délit de fuite) par un conducteur encouragé à ne pas connaître le code de la route. Pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent apprendre à conduire, il y a les transports publics et les amis. Avant, les mobilettes devaient posséder une plaque d’immatriculation et c’était bien mieux ainsi.

    J'aime

  21. Quand je vois certains abrutis au volant, qui eux ont pourtant leur permis, mais une bonne tonne de tôle à gérer, je me dis que ce sont les véhicules « normaux » qu’il faudra peu à peu éradiquer peu à peu. Arriver à des véhicules bridés à 90km/h, ce serait un début.

    J'aime

    1. Il y a des abrutis au volant, et pour la plupart leur permis ne date pas du mois dernier et ils seraient bien incapables de le réussir du premier coup s’ils devaient le repasser.
      Le permis est efficace, au moins pour un certain temps. Imaginer que ce temps se compte en dizaines d’années est évidemment une belle illusion qu’il faut éradiquer.
      La vitesse n’est absolument pas à mettre en cause ici et il n’y a pas non plus de solution pour tous.Certaines personnes ont des capacités de conduite limitées, ça devrait être reconnu et une option devrait exister (comme par exemple les laisser conduire mais avec une vitesse maximale autorisée, tels les camions) plutôt que de leur donner soit un permis normal, soit pas de permis du tout – et ça tend souvent vers le permis normal malheureusement.
      Certaines autres personnes ont des capacités tout à fait suffisantes pour rouler à 160kmh sur l’autoroute tout en gardant le même niveau de sécurité (i.e. la même statistique d’accidents et de gravité d’accidents par nombre de véhicules / conducteurs).
      Les conducteurs sont plus un problème que les véhicules, et les véhicules ne devraient pas être mélangés quand ils sont trop différents (voiture et vélo sur la même route … et d’après le code de la route on peut y mettre des calèches).

      J'aime

  22. Puisque ce sont des utilisateurs de la voirie principale et que le véhicule est propulsé par un moteur, ils DOIVENT passer un permis et être soumis a tous les contrôles routiers de sécurité, technique etc. Le fait que la vitesse soit limitée a 45 km/h n’a rien a voir. Un permis A3 de mobilette teste la capacité a conduire une mobilette = 2 roues.

    J'aime

    1. Ils devraient effectivement être titulaires d’un permis B, de plus le permis A3 devrait être équivalent au permis B à l’exception des détails propres aux voitures. Il semble d’ailleurs logique qu’il devrait exister un permis équivalent pour tout utilisateur de la voirie principale, y compris les vélos et les calèches et les chevaux (…) .

      J'aime

  23. Ca ne gênait personne quand il y en avait peu et qu’on pouvait les voir de loin car très reconnaissables. Mais maintenant avec leur allure de petite asiatique, elles sont trop banales. Alors je ne crierai pas au scandale comme les autres, ces voiturettes ont leur utilité dans un certain public mais par contre il faut absolument qu’on puisse les voir de loin et interdire une banalisation. Il faut des bandes de couleur ou un signalement spécifique, quelque chose qui permette de comprendre qu’on est en présence d’un de ces engins.

    J'aime

  24. Il serait facile de les équiper d’un clignotant avertisseur, comme les tracteurs, ils seraient ainsi immédiatement repérables à distance.

    J'aime

  25. – Pas de taxe de circulation…
    – Pas de taxe de stationnement, impossible de verbaliser vous n’avez pas d’immatriculation…
    – Un feu rouge grillé pas de soucis… on ne peut pas vous flasher… (Bon, pour les excès de vitesse, peut-être à Huy…. ou dans les Ardennes.)
    – Utilisable pour les jeunes à partir de 16 ans. Certaines écoles du Brabant wallon pourraient ouvrir un véritable salon de la voiturette sans permis.
    – A Woluwe-Saint-Lambert, on a monopolisé une partie importante de la rue Solleveld (stationnement alternatif…) pour permettre le parking d’UN véhicule de ce type (Handicapé…).

    J'aime

  26. Sauf qu’il FAUT un permis! Il faut un permis théorique ET pratique A3 avec des spécificités pour ce type de véhicule (se parquer, démarrer dans une montée, etc.). C’est un faux débat. Seules les personnes nées avant le 14 février 1961 peuvent rouler avec ces véhicules sans aucun permis. Le problème ici ce n’est pas la voiture sans permis mais plutôt la conduite des personnes âgées et la durée de validité du permis. Beaucoup de personnes âgées ont reçu leur permis sans passer le moindre test théorique ou pratique!

    La voiture sans permis permet à des personnes à faibles revenus de conduire une voiture: pas de taxes, assurance bon marché. Il y a déjà une Ligier neuve à 8500 EUR (le prix de 10.000 EUR de l’article est donc une référence dépassée) et on peut aussi en trouver d’occasion bien moins chère.
    Par contre, je rejoins Violaine sur l’immatriculation. D’ailleurs, en France, il faut un permis théorique (pas pratique, et c’est bien dommage) ET une plaque.

    J'aime

    1. – avant février 1961 : toutes les personnes âgées aujourd’hui !
      – 8.500 euros : ils pourraient avoir une vraie voiture pour ce prix-là … ça implique donc clairement que c’est l’absence de permis B qui pousse leur utilisation.
      – heureusement, pour le même permis A3, ils sont plus en sécurité que sur un scooter et ça c’est une bonne chose.
      – pas d’immatriculation : scandale !

      J'aime

      1. Il n’y a pas que le prix du véhicule, les assurances sont beaucoup moins chères et il n’y a aucune taxe. Pour moi, c’est l’argument financier qui m’a fait porté mon choix sur ce type de véhicule et non l’absence de permis B. En réalité, le permis A3 quadricycle est pratiquement aussi compliqué qu’un permis B.

        J'aime

  27. Tout engin roulant motorisé ou non est potentiellement dangereux, c’est certain. Cependant, il est indéniable qu’il y a un lien direct entre la vitesse et le risque. C’est pour cette raison que le législateur traite différemment une mobylette limitée à 40 km qu’une Harley Davidson ou une moto de vitesse . Il en est de même pour les voitures limitées à 45 km/h par rapport aux autres. Ces mobylettes ou voitures à vitesse limitée nécessitent des réflexes et un temps de réaction beaucoup moins rapides qu’une moto ou voitures plus puissantes et elles donnent quand même une autonomie à des personnes qui ne sont plus aptes à conduire une voiture normale.
    Bien sûr, une connaissance du code de la route est nécessaire pour ce qui est d’application à ces véhicules bien entendu. Si on les interdit, il faut également interdire les voiturettes pour handicapés qui circulent parfois sur la rue, les cuistax à la côte, les vélomoteurs et pourquoi pas les vélos parce que tous potentiellement dangereux? La pauvre fillette renversée par un vélo roulant à 50km/h dans une descente, par un skateboard ou un cheval qui s’emballe par exemple risquait, hélas, tout autant sa vie. C’est la triste réalité.

    J'aime

    1. Oui, il faut également interdire les voiturettes sur la rue, les cuistax, les vélomoteurs et les vélos. SI on veut arriver à un niveau de sécurité un minimum sensible, l’ensemble des exemples précités ne peut en aucun cas se trouver sur les mêmes voies de circulation que les voitures.
      De plus, comme il s’agit d’un ensemble relativement proche en terme de caractéristiques, on pourrait imaginer les regrouper sur un autre réseau de circulation.

      J'aime

  28. C’est effectivement la différence de vitesse qui pose un (gros) problème. Surtout lorsque des camions sont obligés de doubler un tel véhicule. Cela étant, pour de nombreuses personnes essentiellement en zones rurales, il s’agit là du seul et unique moyen de conserver un minimum de vie sociale. La solution réside donc peut-être dans une restriction de l’accès à certains grands axes.

    J'aime

  29. Pas de voiture sans permis, pas de moto sans permis, pas de vélo sans permis et j’irais même jusqu’à dire: pas de piéton sans permis, parce qu’il y en a qui ne savent pas où traverser, s’ils doivent s’engager ou non et qui perturbent régulièrement le trafic.

    On vit dans une société qui comporte plus de véhicules que de personnes. Il est dès lors obligatoire d’apprendre ne fut-ce que le code de la route (je parle donc bien de théorie) À L’ÉCOLE et qu’on en fasse une matière OBLIGATOIRE.

    Les permis, eux, se contenteraient de déterminer quel TYPE de véhicule on peut conduire, pas la connaissance du code de la route. Il faudrait en quelque sorte un double permis, et le code de la route devrait être revu plus régulièrement.

    J'aime

  30. Je ne comprends pas que l’on autorise ces véhicules dans les conditions actuelles. On oblige les tracteurs, bien plus visibles et aisément reconnaissables, à utiliser un gyrophare orange sur la voie publique afin d’éviter le risque d’emboutissage par l’arrière, et on laisse ces véhicules ressemblant de + en + à des micro-citadines se traîner en toute impunité à la même vitesse qu’un tracteur sans rien pour les signaler…
    Un jour ou l’autre, un camion sur une nationale se fera surprendre, en « explosera » une, et alors peut-être les politiques réagiront-ils… agglomération !
    Quand en plus on sait que en France c’est en Bretagne que se trouve le 1er marché pour ces véhicules, et que les soirs de WE, on les retrouve agglutinés devant les bars du village, on se demande vraiment à quoi sert d’autoriser ces dangers ambulants.
    On nous bassine que la vitesse est dangereuse, alors que c’est la différence de vitesse qui est dangereuse !

    J'aime

  31. Moi, j’ai mon permis B et mes 12 points. La question que je me pose: serait il rentable pour moi d’économiser du carburant en allant au boulot à 8 km (à la campagne) en voiture sans permis malgré l’assurance un peu chère et de réserver mon fourgon C25 pour les transports de matériaux et les longs déplacements ? Qu’en pensez vous ?
    PS: je suis en France

    J'aime

  32. Regardez-vous dans un mirroir avant de parler des autres! Vous êtes aussi en fautes! Vous dites que ces petites voiture sont trop lentes, mais vous n’arrêtez pas de dépasser les 50km/h dans une zone limitée à 50km/h!
    Vous êtes vraiment débile! –‘

    J'aime

  33. Un chauffeur alcoolique multi récidiviste (occasionnant des blessés) peut-il encore acheter et conduire un véhicule sans permis alors qu’il s’est vu retirer par le tribunal son permis B?
    Limiter la déchéance à une ou plusieurs types de catégories de véhicules est une hypocrisie des juges. Pour les alcooliques au volant, le problème n’est pas la maîtrise d’un type de véhicule, mais bien leur addiction à la boisson alcoolique. Leur donner une nouvelle chance de conduire un véhicule de catégorie inférieure (par exemple un véhicule sans permis) ne fait que croître le danger d’un futur accident corporel plus grave et plonger leur entourage dans un enfer quotidien encore plus pénible.
    La législation sur la répression de l’ivresse au volant est peut-être complète mais souvent mal appliquée par les juges qui ne perçoivent pas clairement jusqu’à quel point certains individus irresponsables et pervers peuvent contourner les jugements.
    Que dit la législation belge à ce propos?

    Un membre de notre famille, alcoolique multi-multi récidiviste, a été condamné, il y a 3 ans, à une interdiction de conduire un véhicule à moteur de catégorie B. Son permis B lui a été retiré. Pour l’obtenir à nouveau, il doit passer des tests psychologiques qu’il refuse de passer.
    Malgré cela il plonge d’avantage dans son alcoolisme (malgré 3 cures en 2010-2011) et il a en tête d’acheter et de rouler avec un véhicule sans permis.

    Pire, son avocat lui a dit qu’il pouvait rouler avec un tel véhicule!

    Nous sommes désespérés. Son alcoolisme quotidien a déjà coûté à la famille plus de 82000 EUR ces 20 dernières années (7 véhicules de la famille détruits, une dizaine de procès, indemnisations de plus en plus lourdes, frais divers, etc.).

    Les concessionnaires vantent les mérites des voitures sans permis. Cette personne est convaincu qu’il lui est possible d’acquérir et de rouler avec un véhicule sans permis B. Le salon de l’auto approche et nous sommes sans moyen pour empêcher un pareil individu de commettre son prochain délit.

    Avez-vous déjà vécu une telle expérience ?

    Existe-t-il des moyens juridiques pour empêche un alcoolique pervers et irresponsable de commettre des délits routiers?

    Notre démarche n’est pas joyeuse, mais comprenez-nous, nous sommes presque au bout du rouleau.

    J'aime

  34. Bonjour,
    en clair, circulation sur la voie publique = permis, impositions, assurance, contrôle technique, amendes, taxe à l’ immatriculation, à la circulation et tout le tuttim… ce dont est exempté tout « conducteur » de VSP… cherchez l’erreur 😉
    c’est tout. Les règles sont là pour être appliquées. Il n’y a aucune raison de faire deux poids deux mesures, et la vitesse limitée n’est en aucun cas une justification fondée.. Je me marre doucement quand je lis que les VSP sont la dernière alternative qui reste aux bas revenus pour se déplacer… à 10000 balles le patin à roulette, faut quand-même pas être TROP pauvre non plus… (combien d’entre nous ne doivent pas se contenter d’une petite occaze à 2000eur et payer le prix fort pour s’acquitter de notre dette envers la société et notre marque écologique ?), sans compter que ça devient un truc de geek. Maintenant tous les fils de bobos du BW en veulent une ! (y font même des cabrios !!!)
    Y a pas à discuter là dessus. Ces voitures sont de vrais m…., elles sont dangereuses, totalement inadaptées à la circulation sur route ouverte et conduites par des gens complètement déresponsabilisés de toute obligation. C’est une injustice flagrante, de l’irresponsabilité et une insulte pour tout ceux qui douillent pour pouvoir circuler. Déjà qu’on douille pour financer la justice et les frais liés à on application, j’ai pas envie de me faire en plus emmerder par des gens qui ne veulent pas jouer le jeu, qui ne savent pas rouler mais qui veulent QUAND-MEME une voiture, en se mettant à l’abri de toute responsabilité et obligation. Désolé si certains d’entre vous conduisent ce genre de tas de m…mais il n’y a pas d’excuse valable. point final. Achetez-vous un abonnement ou un vélo. (Il fut un temps où même les cyclistes devaient s’acquitter d’une taxe et apposer une plaque d’immatriculation !!!)
    A la limite qu’on y accroche des lames et qu’on les utilise pour tondre la pelouse à l’abri du vent et avec un peu de zique dans les oreilles, c’est tout ce à quoi ça devrait servir.

    J'aime

  35. C’est un faux débat. Ce type de véhicule requiert en belgique un permis théorique et pratique (qui est ici le bon élève par rapport à ses voisins).

    Le problème ici est de « donner » un permis à personnes sous prétexte d’être plus âgé comme ce fut le cas aussi pour le permis B.

    Si l’accident avait eu lieu avec une voiture « normale » avec une personne disposant d’un permis B, le débat serait sûrement recentré sur les capacités de conduite de cette personne.

    Je rejoins néanmoins beaucoup personnes ici sur plusieurs points:

    – la voiture dite « sans permis » devrait avoir une plaque (les scooteurs aussi d’ailleurs!)
    – le retrait d’un permis devrait annuler automatiquement tous les autres permis (ex. A3, A2, A1, etc)

    Et j’ajoute quelques idées pour notre gouvernement:

    – le permis pratique et théorique A3 devrait être obligatoire peu importe l’âge
    – le permis de conduire devrait avoir une durée de validité

    Je ne suis par contre pas d’accord sur les arguments financiers. Les conducteurs de scooters et quads légers ne payent aucune taxe et payent des assurances à bas prix. A partir du moment ou ces petites voitures sont dans la même catégorie, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Ce sont ces conditions qui peuvent permettre à des personnes à faibles revenues de se déplacer avec ce type de véhicule.

    Une voiture sans permis n’est pas moins sûre qu’une autre voiture. Tout dépend de l’état du véhicule et de la conscience du conducteur. Un conducteur jeune ayant passé le permis théorique et pratique A3 dans une voiturette en bon état sera plus sûr qu’un conducteur inconscient dans une voiture d’occasion en mauvais état, ou une personne âgée conduisant avec un permis obtenu par simple demande à sa commune en 1959.

    Ce n’est que mon avis, moi, 35 ans, non fumeur, bon buveur, qui suit conducteur de voiture sans permis ayant passé son permis A3 théorique et pratique et conduisant depuis 3 ans en respectant le code de la route (ce qui est loin d’être le cas de certains conducteurs permis B), avec un véhicule en bon état (entretien tous les ans) et assuré, et n’ayant à ce jour eu aucun accident.

    J'aime

  36. Bonjour à tous !
    Et nous voici en 2016 je me suis fais plaisir en lisant tout les commentaires. A l’heure actuelle les temps on changé. Les voiture dite « sans permis » doivent être conduites qu’après l’obtention du AM option cylindre léger. Les plaques d’immatriculations sont obligatoires. Et pour finir les voitures sont de 65kmh Max. Au lieu de cacher sur les choses (excusez moi de l’expression) ne fallait t-il pas patienter ? De plus les automobilistes qui se plaignent de la lenteur de ce type de véhicules je tiens à préciser que les limitations sont les vitesses Max que l’ont peut atteindre. Et nous pouvons roulez 30kmh en dessous. Donc cela veut dire sur route a 90 rouler à 60kmh. Si les automobilistes ne roulez pas comme des tarés et connaissez réellement leur codes nous n’aurions pas autant de problèmes. Les automobilistes sont tout aussi dangereux quand ils collent le « cul » d’autre véhicules, ou encore en râlant ou insultant. Mais bien sûr la patience s’apprend mais certain ne l’acquère pas. Je suis conductrice d’une voiture sans permis ET je connais mon code parce que je le révise quand même (simple précaution). Et je ne suis pas une alcoolique je suis juste une jeune de 18ans qui n’a pas papa et maman pour financer le permis et qui a besoin d’un moyen de locomotion car je travaille chez les personnes âgées à domicile parce que les transports ne sont pas assez réguliers et les personnes âgées ne peuvent pas attendre car pour certains leur vie en dépend. Mais bien sûr aucun automobiliste se dira que la personne en ASP et tout aussi pressé que lui.
    Sur ceux je vous souhaite une bonne soirée. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s