Les Belges impliqués dans trop d’accidents à l’étranger


La route des vacances impose de repenser sa conduite, surtout sur des réseaux routiers dégradés tels que ceux rencontrés parfois dans l'Europe de l'Est où les accidents sont en forte hausse pendant la période estivale. (ph. Marie Van Vyve , st, Le Soir)

L’info de Touring interpelle:  alors que la sécurité routière progresse globalement, le nombre d’accidents impliquant des Belges à l’étranger a augmenté de près de 40% au cours des quatre dernières années. En cause notamment, l’état des routes dans les pays d’Europe de l’Est.

Cela reste une évidence, n’en déplaise à ceux qui voudraient réduire la pression automobile ou qualifient à tort les vacances en voiture de « vacances de riches »: l’auto reste en été le moyen de transport privilégié des couples et des familles amateurs de découvertes autres que la piscine d’un hôtel. En cause, la souplesse des déplacements, la faculté de ne pas limiter les bagages et, malgré l’augmentation du prix des carburants, le coût par rapport au train ou à la formule avion + location d’un véhicule. C ‘est d’autant plus vrai aujourd’hui grâce à la consommation en forte baisse de nombreuses voitures se contentant de 5 à 6 litres de gasoil aux 100 km.

Mais l’auto a un coût écologique comparable à celui d’un avion et surtout, comparée au train ou à l’avion, reste le moyen de transport de loin le plus dangereux. Les chiffres cités par Touring font ainsi réfléchir. Depuis 2007, note l’association des automobilistes, on a enregistré une hausse des accidents de Belges à l’étranger de 38%. En 2007, elle avait comptabilisé 345 interventions, contre 477 en 2010. Cette année, Touring est déjà intervenu à 237 reprises. L’augmentation des accidents est due en partie au fait que
davantage de personnes prennent la voiture pour voyager, avec des destinations nouvelles et non sans attraits dans des régions longtemps peu ou pas accessibles et  en plein boom touristique: Croatie,  Slovénie ou  République tchèque. Si les grandes villes et les côtes ont bien évolué, le réseau routier reste souvent médiocre ou insuffisant pour absorber le trafic estival, et les règles de circulation et les panneaux de signalisation sont en outre différents de chez nous. Voilà pourquoi, dans le sillage de la France, première destination des Belges, et de l’Italie où le mode de circulation d’ autochtones très nerveux peut surprendre, la Croatie et la Slovénie sont les pays où on relève le plus d’accidents.

Sans connaître les causes exactes – en Belgique, l’agent verbalisant se contente souvent de la formule passe-partout « vitesse non adaptée »- , il est malaisé de leur trouver des causes non exogènes. Mais on peut supposer qu’elles jouent un rôle: surcharge du véhicule influençant le comportement des suspensions, le freinage ou le déport du véhicule en cas de manoeuvre brutale, manque de réflexe du conducteur peu habitué à affronter des conditions nouvelles, fatigue liée à une conduite prolongée.

Cela fait partie de l’ABC , mais cela ne coûte rien de le répéter: sur la route des vacances, voiture et passagers sont soumis à des conditions inhabituelles nécessitant une autre approche de la conduite. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui que le confort des voitures et les assistances électroniques ont fait perdre le contact avec les réalités de la route. Les lois de la physique n’ont pas changé pour autant et les ABS, ESP et autres ETC ne sont pas assimilables à des garanties tous risques si un imprévu survient. Sans compter la somnolence à la base d’un accident sur trois.

Publicités

4 réflexions sur “Les Belges impliqués dans trop d’accidents à l’étranger

  1. Détrompez-vous. Même en-dehors des grandes villes le réseau routier croate est bien meilleur que le nôtre. Les pays traversés pour atteindre la Croatie sont d’ailleurs tout aussi gâtés. Nous avons un sérieux effort à faire avant de recommencer à évoquer notre fameuse vignette.

    J'aime

  2. Effectivement, notre mode de conduite pépère dans un pays où on a fini par nous habituer à « surobéir à l’autorité » » nous a rendu pour la plupart incapables de survivre dans des pays où la conduite est beaucoup plus dynamique et proactive. Quand on considère, par exemple que les Grecs roulent comme des fous sur les bandes des pneus crevés de leurs autoroutes , on voit que nous avons encore beaucoup de progrès à faire dans nos aptitudes à conduire.

    J'aime

  3. Malheureusement, pour cause de manque d’entretien chronique, la Belgique est en train de se constituer les pires routes d’Europe de l’Ouest. Elle possède probablement aussi les conducteurs les plus « dangereux » d’Europe, car: a) jamais de leur vie ils ne mettraient le clignotant pour signaler une manoeuvre, sur l’autoroute ou en ville; b) quand ils roulent sur l’autoroute, ils ne font généralement pas de distinction entre la bande de droite et la bande de gauche, qui devrait être utilisée uniquement pour dépasser un autre véhicule, et non pas pour s’y éterniser, même en roulant au maximum de la limite légale. Ces deux fautes courantes risquent d’entraîner de graves accidents dans les pays peu habitués au style de conduite des Belges. Cela étant dit, tout n’est pas si mauvais; je tire notamment mon chapeau aux Belges pour leur grande politesse au volant, ainsi que pour leur manque d’agressivité envers autrui. D’ailleurs, pour éviter les malentendus, je tiens à préciser que je ne suis ni Belge, ni Français (le français est ma troisième langue), mais Européen de l’Est vivant en Belgique depuis pas mal d’années.

    J'aime

  4. Outre le fait de coloniser la mauvaise voie, moi, je rajouterai deux choses:
    1. Déboiter dans la file de gauche quand l’espace entre deux voitures est déjà inférieur à la distance de sécurité. Déboiter est considéré comme un droit.
    2. Monter sur l’autoroute, moteur froid et se précipiter sur la gauche pour doubler le camion qui était devant soi sur la bretelle, au grand dam de ceux qui sont déjà à grande vitesse sur l’autoroute.
    Je dois dire que le belge le fait beaucoup moins à l’étranger. Par contre il se venge du 120 km/h et des chaussées en mauvais état en roulant à vitesse très excessive.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s