Beaucoup de pannes en vacances auraient pu être évitées


Trop d'automobilistes en vacances ignorent la signification des témoins d'alerte sur le tableau de bord.

Question simple: avez-vous déjà ouvert le manuel d’entretien de votre voiture? Et si oui, l’avez-vous au moins parcouru? Selon VAB, un automobiliste en vacances sur deux ne connaît  pas la signification des lampes témoin. D’où beaucoup de pannes techniques qui auraient pu être évitées.

La rentrée, on y est presque. L’occasion pour VAB-Assistance Voyage de dresser un bilan des vacances écoulées et de constater, sur le seul mois d’août, une augmentation des pannes techniques de 7%. Les pannes les plus fréquentes: perte de puissance et problèmes au niveau du liquides de freins. Suivent de très loin les problèmes de freins, de moteur, de démarrage et les inévitables crevaisons.

D’où la question sous-jacente: de sérieux dégâts n’auraient-ils pas pu être évités si le conducteur connaissait la signification des témoins lumineux? Ainsi, rappelle VAB, il existe un témoin indiquant une déficience du système antipollution du moteur, une panne relativement courante qui se traduit souvent par une perte de puissance mais dont les conséquences peuvent être onéreuses en l’absence d’intervention rapide: remplacement du catalyseur (500 à 1.000 euros) ou du filtre à particules pour les moteurs diesel (1.500 euros). Idem pour le témoin de freins: si le frein à mains est bien déserré,  le problème se situe au niveau du liquide ou du régulateur électronique de pression, avec les conséquences que l’on imagine sur la sécurité en l’absence d’intervention.

Batterie et bien sûr température du liquide de refroidissement (un joint de culasse coûte entre 1.000 et 2.000 euros) et niveau d’huile  sont d’autres secteurs clé à surveiller. De quoi inciter  VAB  à rappeler l’ABC du tableau de bord: les témoins d’alerte rouge signalent une anomalie au niveau du moteur imposant un arrêt immédiat; les témoins d’alerte orange indiquent une défectuosité au niveau du système électronique ou la nécessité de vérifier le fonctionnement d’un élément particulier.

Petite difficulté supplémentaire: omniprésente sur les voitures modernes, l’électronique est aussi capricieuse et un capteur défectueux peut envoyer des infos incorrectes. Mais mieux s’arrêter une fois de trop que d’y être contraint par une vraie panne.

Bref, et si on prenait une soirée au moins pour parcourir le mode d’emploi de notre voiture avant d’y être contraint en catastrophe?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s