Prise standard pour une voiture électrique toujours confidentielle


Il était urgent que l'Europe se mette d'accord sur un système de prise unique pour la recharge de voitures électriques.

C’est un – petit- pas parmi d’autres pour favoriser la diffusion des voitures électriques: l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) s’est mise d’accord en début de semaine pour adopter une prise de recharge standard. Mais il faudra attendre 2017 pour que cette norme soit généralisée.

Prometteuse d’avenir à travers une offensive produits emmenée par les groupes Renault/Nissan d’abord, Peugeot/Citroën ensuite, la voiture électrique reste confidentielle, notamment en Belgique:  85 immatriculations au premier semestre à comparer à 269 en Hollande, 599 au Royaume Uni, 850 en Norvège, 953 en France et 1020 en Allemagne, mais seulement 122 en Espagne ou 103 en Italie. Par hasard, nous avons découvert  près de notre bureau une des 12 bornes de recharge placées par Total depuis janvier mais  passée tout à fait inaperçue, et pour cause: chacune d’entre elles enregistre moins d’une visite par semaine! Un bide comparable à celui de la seule station d’hydrogène installée par le même pétrolier à Ruisbroek. Ce constat  incite à rester perplexe face aux prévisionnistes annonçant pour 2020 un marché entre 3 et 10% des ventes européennes de voitures, ce dernier pourcentage étant avancé par le seul groupe Renault. Au 30 juin, le marché européen de la voiture électrique concernait un peu plus de 5.000 voitures, soit 0,07% des immatriculations de voitures neuves.

Outre les prix actuels et l’autonomie limitée, les infrastructures peu nombreuses et indispensables si on ne dispose pas d’un garage sont un autre frein. Le choix d’une prise commune au niveau des fournisseurs et des marques européennes était donc attendu. Il concerne les membres de l’ACEA, soit BMW, PSA, Renault, Volvo, Daimler, Ford, Jaguar, Land Rover, Fiat, Opel et Porsche qui adopteront progressivement la prise de type 2 supportant les charges rapides ou lentes. Cet accord ne concerne pas en revanche les constructeurs japonais qui ont conclu entre eux une autre convention, pas plus que les marques coréennes.

Voitures électriques avec ou sans prolongateur d’autonomie,  voitures hybrides (nous avons testé la 3008 Hybrid4, première hybride diesel au monde) et hybrides Plug-in rechargeables, piles à combustible, biocarburants, LPG, gaz naturel: les solutions pour rendre les véhicules plus propres sont légion, en plus de l’évolution impressionnante des moteurs actuels à combustion, dont des diesels de plus en plus sobres et des petits 3 cylindres à essence pour la ville. Les choix varieront selon les  pays, les continents, les constructeurs  et surtout les ressources disponibles et variables. Ainsi au Brésil, l’éthanol provenant de la canne à sucre, trop cher en fonction de la demande chinoise, a cédé momentanément la place à l’essence.

Quelle place occupera la voiture 100% électrique dans ce concert un peu cacophonique? C’est difficile à dire aujourd’hui, mais le démarrage est plus lent que prévu!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s