L’avenir de la voiture électrique sujet à controverses


Une voiture électrique à succès? Demain peut-être (Ph. Dominique Rodenbach, Le Soir)

Un article du « Soir » du mercredi 9 novembre dans le cahier « polémiques » – pourquoi la voiture électrique fait-elle un flop?- provoque des réactions en sens divers. Cette année, 156 voitures électriques ont été immatriculées en Belgique.

Pour rappel et suivant le principe de cette rubrique, deux intervenants étaient appelés à formuler des avis opposés: pour Karl Schybroeck, porte-parole de Renault Belgique,  » affirmer que la voiture électrique est un flop est une  affirmation en tout cas prématurée car la vraie commercialisation en Europe est prévue en 2012″. Evoquant le prix qui, à terme, devrait se situer au niveau d’un modèle diesel équivalent, une autonomie de 130 km pour la future familiale Fluence et une pollution « du puits à la roue » de 62 gr de CO2 au km, le représentant de Renault confirme les prévisions du constructeur français: atteindre 10% du marché en 2020.

A l’inverse, Noé Lecocq (Inter-Environnement Wallonnie) évoque « un mirage des constructeurs » à propos de voitures au coût prohibitif, à la faible autonomie et inviables économiquement sans le soutien coûteux des pouvoirs publics. Selon lui, le coût de matières rares comme le lithium ne permettra pas nécessairement de baisse des prix significative à terme et la pollution globale sur le cycle de vie est proche de celle des voitures à moteur thermique. En conclusion, avec la prolongation du rêve automobile, la mobilité « va droit dans le mur ».

Réagissant à cet article, Jean-Charles Jacquemain,  professeur ordinaire FUNDP et membre académique  de la plateforme belge électromobilité organisée par le SPF Economie, estime qu’il faut favoriser les initiatives permettant de moins dépendre de l’énergie pétrolière et, pour juger la situation actuelle dont le peu de succès actuel des bornes de recharge,   tenir compte des « early adopters » appelés à se débrouiller eux-mêmes en attendant d’atteindre un seuil critique de commercialisation. Plus globalement, « seuls quelques esprits chagrins s’allient sans doute aux lobbies pétroliers pour tenter de décrédibiliser l’avènement de ce nouveau type de mobilité ».

Le même débat anime aussi nos internautes évoquant « une voiture de ville pour des gens riches » ou s’interrogeant sur la production d’électricité au moment où la Belgique a décidé de sortir du nucléaire.

L’article du « Soir »

La voiture électrique: pour ou contre?

La voiture électrique est de nature à lisser la consommation d’électricité

Une plateforme belge de la voiture électrique

GM investit 325 millions de dollars dans le secteur électrique

Les promesses de la voiture électrique

Voitures électriques : immatriculations du 1er janvier au 30 septembre 2011)

Marque Modèle Quantité
CITROEN BERLINGO 5
CITROEN C-ZERO 27
FIAT FIORINO 1
MICROVETT UNKNOWN 1
MITSUBISHI I-MIEV 15
NISSAN LEAF 4
PEUGEOT ION 51
PEUGEOT PARTNER 4
PIAGGIO PORTER 3
SMART FORTWO 29
TESLA ROADSTER 12
THINK CITY 2
TOYOTA UNKNOWN 2

Voitures Hybrides – 2011 (du 1er janvier au 30 septembre)

Marque Modèle Quantité
BMW SERIE-7 5
BMW SERIE-X6 3
CADILLAC ESCALADE 1
HONDA 142
LEXUS CT 495
LEXUS GS 1
LEXUS RX 155
LEXUS UNKNOWN 1
LEXUS LS 1
MERCEDES SERIE S 9
OPEL AMPERA 3
PORSCHE PANAMERA 13
PORSCHE CAYENNE 25
TOYOTA UNKNOWN 1
TOYOTA PRIUS 626
TOYOTA AURIS 2
VOLKSWAGEN TOUAREG 8
Publicités

4 réflexions sur “L’avenir de la voiture électrique sujet à controverses

  1. Je reste persuadé que la voiture électrique est l’avenir, même s’il reste beaucoup de travail.
    Quant à Noé Lecocq, je crois qu’il se trompe à propos de la pollution des batteries, qu’elles soient au lithium ou au Nickel Metal Hydrure: elles sont recyclables à près de 98% et les techniques évoluent encore. Quant au prix des batteries au lithium, plusieurs constructeurs annoncent une baisse substantielle dans les 5 prochaines années.
    Il est tout de même curieux que la Wallonie se targue de proposer de gros écobonus pour l’achat d’un véhicule électrique alors que certains responsables ne croient pas en l’avenir de ce type d’engin!
    Relevons aussi une autre incohérence de la Région wallonne: la prime pour 2011 est de 4500€, mais elle n’est déjà plus que de 3500€ pour 2012 et encore moins les années suivantes, alors que l’infrastructure (bornes de recharge) est inexistante en ce moment en Wallonie.
    Bref, de quoi se donner hypocritement bonne conscience sans trop dépenser, puisque nos élus savent pertinemment bien que 99% de la population n’achètera pas ce genre de voiture dans l’état actuel des choses.
    Pour ce qui concerne le CO2, il faudrait tout de même arrêter de se focaliser uniquement sur lui: il augmente l’effet de serre, certes, mais ce n’est pas à un polluant. Par contre, la vraie pollution est bien issue du CO, des particules ultra-fines (contre lesquelles le fap ne peut rien), du NOx, des HC, etc… Bref, tout ce qui est néfaste pour la santé. Si nous avions une majorité de voitures électriques en circulation, le nombre de cancers seraient probablement en nette régression.
    Mais il faut impérativement ne plus devoir dépendre des centrales polluantes et émettrices de CO2: le renouvelable doit être installé en masse, même si on ne pourra probablement pas s’en contenter pour nos besoins.
    Pour l’instant, le meilleur compromis polyvalence/rejets (CO2, particules, NOx, etc), ce sont les hybrides essence qui le détiennent, en attendant mieux.
    La voiture électrique, j’y crois, mais les pouvoirs publics doivent participer en masse à ce vaste projet, et les constructeurs doivent mettre les bouchées doubles pour faire évoluer leurs véhicules le plus rapidement possible.

    J'aime

    1. J’ajoute qu’il est en effet beaucoup trop tôt pour se prononcer sur l’éventuel échec de la voiture électrique: la plupart des modèles viennent ou vont seulement arriver en concession. Mauvaise foi et lobbys pétroliers, quand vous nous tenez!
      Et commençons déjà par taxer le diesel au niveau de l’essence, cela fera peut-être réfléchir ceux qui achètent des bagnoles au mazout sans le moindre bon sens, c’est-à-dire ceux qui roulent peu et/ou qui ne font que de petits trajets.

      J'aime

  2. il suffit de s’en donner les moyens et c’est tout. J’attends avec impatience l’achat de ma prochaine voiture (dans 36/40 mois) pour une voiture électrique, si elle peut faire 400KM pour un prix avoisinant les 13/14.000€ je suis preneur!!! rouler en se rechargeant cela doit quand même être possible non? les toutes nouvelles voitures électriques à 30.000/40.000€ le font déjà bien alors pourquoi pas toutes dans 4 ans?? si le gouvernement…, alors ils y arriveront…mais..?? j’ai un rêve, une petite éolienne dans mon grand jardin (j’ai pas de voisin direct) pour recharger ma voiture la nuit….ce serait pas beau ça!!!!!

    J'aime

    1. Petite éolienne pour recharger la voiture…attention, attention, ceci n’est pas très légal..sinon j’exige de pouvoir rouler à l’huile de friture…ceci vous sera interdit. vous ne serez dans ce cas qu’un bandit ou un contrebandier..a moins de payer des taxes dessus..toujours et encore de bonnes vieilles taxes

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s