Primes de 15%: un rush attendu en décembre


Pour bénéficier des dernières primes liées aux rejets de C02, chaque nouvelle voiture devra être livrée avant le 31 décembre.

Confirmée par Melchior Wathelet, secrétaire d’Etat au Budget, la fin des primes liées aux rejets de C02 va provoquer un rush en décembre vers les voitures peu polluantes.

« Les bonnes affaires sur les Polo de stock, c’est maintenant ou jamais », annonce une grande pub de D’Ieteren dans le « Soir » de ce matin. Bien informé, le premier importateur automobile belge? On peut le penser: ce matin à la RTBF, Melchior Wathelet, secrétaire d’Etat au Budget, l’a confirmé: les primes écologiques de 3 ou de 15% pour les voitures non polluantes, c’est terminé, sauf pour les bons de commande accompagnés d’un acompte et  signés avant le 28 novembre, ou pour les modèles qui seront livrés avant le 31 décembre. Donc, pas question de prolonger cette prime jusqu’à la fin du Salon de l’auto programmé en janvier.

Pour rappel, la prime fédérale à déduire de la facture se montait à 15% pour les voitures émettant moins de 105 gr de CO2/km et à 3% pour les voitures émettant entre 105 et 115 gr. Ces dernières années, son succès n’avait fait que grandir, représentant par exemple la majorité des ventes de Polo et de Golf et 70% des ventes totales de Volkswagen en Belgique.

« C’est une tuile pour le secteur et dans l’immédiat pour le Salon, estime Jean-Marc Ponteville, porte-parole de Volkswagen. En effet, toute notre campagne promotionnelle et de pub était lancée, et les folders en cours d’impression… ». D’ ici à janvier, les importateurs vont donc devoir phosphorer et trouver d’autres arguments pour attirer le client sur le plateau du Heysel. Et, d’une manière ou d’une autre, rogner sur des prix qu' »astucieusement » ils avaient monter sur les voitures les plus propres, s’octroyant ainsi une partie de la prime!

Dans l’immédiat, un autre phénomène est attendu: un rush vers les stocks de voitures encore disponibles aux conditions actuelles. Ainsi, le groupe Fiat, fort de sa position de leader européen par rapport aux rejets de CO2 (123,1 gr de CO2/km en moyenne), a dressé ce matin la liste des quinze modèles Fiat, Alfa Romeo et Lancia disponibles et bénéficiant des primes. « Chez nous, confirme Jean-Marc Ponteville, la majorité des voitures vendues répondent aux caractéristiques BlueMotion, et bien sûr des stocks ont déjà été commandés en vue du Salon.

Le marché automobile belge, qui devait déjà achever une belle année 2011, va donc être dopé en décembre.  Et ensuite? La conjugaison des réductions des avantages accordées aux sociétés (gain de 200 millions d’euros pour l’Etat) et aux privés pèsera évidemment sur les ventes et, plus globalement, sur la vie du secteur auto. Elle incite aussi à s’interroger sur la politique gouvernementale future à l’égard de la réduction de la pollution automobile: quid des avantages accordés aux voitures électriques, hybrides, au gaz naturel, ou d’autres mesures destinées à favoriser une mobilité plus « propre »?

Quoiqu’il en soit, la fin des primes C02 était dans l’air et la seule question concernait la date de mise en vigueur liée à la fin de nos interminables négociations gouvernementales. Le conseil des ministres en en affaires courantes a légèrement anticipé la suppression…

Bernard Clerfayt critique la mesure

Publicités

6 réflexions sur “Primes de 15%: un rush attendu en décembre

  1. Asez surprenant de voir une Polo en photo de l’article, est-ce dû à leur publicité actuelle ?! pour ce qui est des voitures de stock, il n’y en a pas tant que cela. L’arrêt des primes est une très mauvaise idée, il fallait les recadrer mais pas les stopper. tant pis…voyons le positif, le prix de certaines voitures va diminuer..ou plutôt se réajuster à leur vrai niveau. Le rush de décembre se paiera au premier trimestre 2012…donc il y aura quand même des primes au budget. Suis-je bête, l’Etat est le seul contribuable en Belgique à pouvoir biaiser sa comptabilité..

    J'aime

    1. Entièrement d’accord avec vous: ne pas supprimer les primes mais les aménager en tenant compte non seulement du CO2 mais aussi des véritables polluants que sont les particules ultra-fines (fap ou pas) et du NOx, des HC… etc…
      A propos du NOx, certains constructeurs proposent des systèmes les diminuant mais au prix de suppléments de coût et certains de ces systèmes rejetteraient de l’ammoniac. Et cela complexifie encore un peu plus la dépollution, pas vraiment idéal pour la fiabilité.
      Quant à la baisse de prix des voitures pour compenser la perte des primes, je doute qu’elle atteigne 15%, sauf quelques exceptions.

      J'aime

  2. Bonsoir,

    ces primes étaient des inepties, favorisant le carburant le plus polluant, profitant aux gens (relativement) aisés qui pouvaient se payer des autos neuves alors que le smicard ou chômeur devait (et doit toujours) payer un malus écologique (surtout en Wallonie) parce ce que sa voiture consomme trop par rapport aux tests standardisés et irréalistes qui favorisent les voitures avec des rapports ultra-longs, des pneus spécifiques qui diminuent autant la résistance au roulement que l’adhérence et des systèmes start-stop qui n’influeront jamais les consommations de ceux qui font 100 km d’autoroute.

    La seule prime qui ait un -relatif – sens, c’est la prime à la rééelle casse, car toutes nos petites autos bien propres financées par le contribuable n’ont fait que remplacer des autos qui finiront en Afrique ou dans les Balkans et il est bien connu que, heureusement, la pollution s’arrête aux frontières de l’espace Schengen….

    J'aime

    1. Certes, les primes ont surtout profité aux petites et moyennes diesel, ce qui est aberrant. Mais prétendre que seul les gens aisés (terme à définir) peuvent se payer une petite voiture neuve est excessif. Ce n’est pas parce que le smicard ne peut se payer une voiture neuve qu’il faut supprimer les aides à l’achat de ces véhicules. Sinon, autant ne rien faire et laisser les polluants et gaz à effet de serre continuer à détruire la planète.
      Mais peut-être que les nouvelles taxes à venir sur les voitures polluantes (en espérant qu’elles pendront en compte les vrais polluants en plus du CO2) associées à des baisses de prix chez les constructeurs, vont tout de même inciter les gens à abandonner leur vieille auto, mais c’est loin d’être sûr.
      Pour la prime à la casse, c’est également une bonne idée, mais il ne faut pas rêver: ce sont autant de sous que les gouvernements devraient dépenser. La France l’a, je crois, déjà supprimée également.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s