Avec la « Classe A », Mercedes tourne une page


La Mercedes Classe A se replace en ordre utile face à l'Audi A3 et à la BMW Série 1.

On connaissait le duel BMW Série 1- Audi A3 dans le secteur des berlines compactes premium, à côté de l’inusable et « populaire » Golf proposée à nouveau en version GTI: depuis le Salon de Genève, il faut parler d’un trio avec le lancement de la Mercedes Classe A attendue en septembre en Belgique.

Chassant sur d’autres terrains, Mercedes aura mis du temps à remplacer la très originale et pratique Classe A apparue en 1998 caractérisée par son espace généreux de type monovolume et son plancher rehaussé. Entre-temps, le marché a évolué avec le lancement en 2004 de la BMW Série 1 qui vient d’enregistrer une remise à jour à l’automne, et surtout l’Audi A3 à succès dont une nouvelle version est apparue à Genève. Deux modèles jouant plus sur le look et les moteurs que sur les aspects pratiques.

« –On a décidé de tourner la page et de repartir sur de nouvelles bases », expliquait Eric Vanden Heuvel, le porte-parole de Mercedes-Benz Belux, au Salon de Genève.  « Par rapport à l’ancienne version, la nouvelle « A » est surtout plus basse de 19 cm. Utilisant la même plate-forme que la nouvelle Classe B, elle vise une clientèle de conquête à 50% et essentiellement jeune. Nous pensons aussi aux véhicules de société avec des prix autour de 25.000 euros calqués sur ceux de l’A3 , de la Série 1 et de la Golf. »

A part la « révolution » esthétique, on ne peut pas encore dire grand chose de la petite Mercedes, mais la Classe B, que Mercedes dit réservée davantage aux familles et aux « baby boomers » (qui apprécieront l’accès aisé aux places surélevées…) a laissé une première impression favorable lors de sa prise en mains. Et puis, la Classe A/B est appelée à des développements vers d’autres produits dont un break et un cabrio. Parallèlement à une gamme mécanique étendue, entre versions sobres – dont en 2014 un moteur 1.5 (109 ch) fourni par le nouveau partenaire Renault- et très sportives . Mercedes a ainsi développé une offre AMG inspirée par les formes du concept Classe A dont la nouvelle grille de calandre « diamant ».

Aujourd’hui, à côté des moteurs à essence à essence (injection directe et turbos) de 115 (Classe A 180), 156 ch (A 200) et 211 ch (A 250), trois diesel sont disponibles : 109 ch (A 180 CDI), 136 ch (200 CDI) et 170 ch (220 CDI). Tous sont associés à une fonction « stop& start » et à la boîte manuelle à 5 vitesses ou automatique à double embrayage 7G-DCT.

Enfin, le centre de gravité sérieusement abaissé (on se souvient des mésaventure de l’ancienne version lors du test de l’élan!) et le nouvel essieu arrière à quatre bras devraient faire progresser confort et tenue de route.

E300 BlueeTEC Hybrid

Parmi les autres nouveautés chez Mercedes, un modèle est très attendu en Belgique (commercialisation en juin)  depuis la révision de la fiscalité des voitures de société, la E 300 BlueTEC Hybrid. Ce concept hybride modulaire aux batteries lithium-ion est associé à un 4 cylindres diesel de 204 ch et à un moteur électrique de 20 W. Consommation conventionnelle annoncée:  4,2 l seulement aux 100 km, avec des rejets de 109 gr de CO2/km.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s