GSM au volant: record d’amendes et vidéo dissuasive


Un Belge sur 4 utilise son GSM au volant.

A moins d’être allergique à toute forme de sécurité routière, personne ne peut nier une évidence: utiliser son GSM ou, pire,envoyer des messages par smartphone en conduisant est dangereux. La police belge sévit mais les « Responsible Youn Drivers » (RYD) ont imaginé une vidéo plus dissuasive encore que les 100 € infligés à chaque contrevenant.

Les statistiques sont là: au cours de la première moitié de 2011, la police belge  a infligé en moyenne 400 amendes par jour, soit un total de 74 454 infractions constatées en six mois. Ce record, l’Institut Belge de la Sécurité Routière l’attribue à l’arrivée des smartphones qui permettent de surfer sur internet et de lire ses e-mails. « La tentation est apparemment trop grande d’attendre d’être au bureau ou à la maison« , estimait récemment Sofie Van Damme.

Cette attitude au volant s’exprime en un seul mot, distraction, avec des effets que l’on pourrait comparer à un taux d’alcoolémie de 0,8. Selon une enquête menée en Belgique en 2011, les conducteurs qui téléphonent en conduisant:

 réduisent brusquement leur vitesse lorsqu’ils reçoivent ou donnent un coup de fil;
 adoptent un comportement hésitant et inadéquat: la voiture suit une trajectoire déviante et peut même quitter sa bande de circulation;
 “oublient” de regarder 4 signaux routiers sur 10;
 refusent la priorité 1 fois sur 4;
 ont largement tendance à “négliger” les usagers faibles ou, du moins, à adopter un
comportement inadéquat en leur présence (par exemple, accélérer au lieu de freiner pour
éviter des piétons qui traversent);
 ont besoin d’un temps de réaction plus long (0,3 à 0,7 seconde de plus que la normale) mais freinent plus brutalement en cas d’obstacle.

Le plus à craindre est évidemment une mauvaise réaction à un évènement imprévu. C’est ce que RYD  a voulu démontrer à travers une vidéo ludique et un examen de passage du permis de conduire où l’ usage du GSM ou smartphone au volant serait obligatoire pour obtenir le précieux sésame ! (voir ci-dessous).

En France, on estime qu’un accident sur dix est lié à l’usage du GSM.

Question annexe: l’usage d’un GSM mains libres est-il aussi dangereux? Oui, selon l’IBSR selon qui ce n’est pas l’objet qui est en cause mais la distraction dont il est responsable. Ce dernier a en tout cas l’avantage d’éviter toute manipulation même on doit admettre que son usage doit être limité et aussi influencé par le type de conduite. Si le téléphone intégré est clairement une source de danger dans le trafic urbain, le jugement est plus nuancé sur une autoroute déserte. Comme souvent, une pure question de bon sens.

Un Belge sur4 téléphone avec le GSM en mains

Selon des experts suédois, interdire le GSM au volant n’aura pas d’impact

http://www.youtube.com/watch?v=HbjSWDwJILs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s