Renault réveille l’Alpine


L’Alpine A 110 a fait rêver au tournant des années 60 et 70.

Le nouveau concept a été baptisé Renault Alpine A 110-50

Voiture de légende, l’Alpine A 110 fête ses 50 ans. Un nouveau concept Alpine roulera dans les rues de Monaco fin mai à l’occasion du Grand Prix. Avant une relance éventuelle de la marque par Renault? Rien n’est décidé.

C’ est la voiture dont rêvaient tous les pilotes belges de rallye au tournant des années  60 et 70.L’ Alpine A110 était l’arme absolue pour qui savait la dominer. Car si le décrochage de ce petit coupé léger et très réactif n’intervenait que tardivement en courbe, bien malin était celui qui pouvait ensuite le remettre en ligne droite. Plusieurs concurrents l’apprirent à leurs dépens.Un des pilotes qui maîtrisait le mieux cette petite bombe en Belgique fut Jean-Marie Jacquemin, champion national 1968 à son volant.

Une petite bombe? La puissance des premiers modèles de série ferait sourire aujourd’hui: moins de 40 chevaux! L’histoire de la marque est comme souvent celle d’un homme, Jean Rédélé, fils d’un concessionnaire Renault à Dieppe. Diplômé de HEC, Rédélé se destinait plutôt à une carrière  commerciale mais la passion de la technique et la maîtrise au volant l’orientèrent vers le sport auto, tout d’abord au volant d’une 4 CV où ses talents furent reconnus par Renault qui lui accorda son soutien. Témoin de sa connaissance technique, le développement d’une boîte à 5 vitesses confirma son désir de réaliser sa propre voiture. L’objectif était, sur base d’une 4 CV, de réaliser un   modèle aérodynamique et léger. D’où le choix d’une carrosserie en plastique développée d’abord par un spécialiste italien.

La première Alpine naît en 1952 et se distingue dès l’année suivante au Rallye « Liège-Rome-Liège » et à la Coupe des Alpes, avant le lancement en 1956 d’une A 106 en petite série et aux moteurs de 21 ou 38 chevaux! Grâce à Renault qui lui fournit les moteurs d’Amédée Gordini avant de le prendre sous son aile, Alpine va monter en gamme et lancer au Salon de Paris 1962 ce qui restera sa voiture de rallye légendaire, l’Alpine A110: châssis-poutre en acier, carrosserie en fibre de verre-polyester et  moteur en porte-à-faux arrière. L’A 110 utilise des pièces de grande série Renault, notamment de la R8, et est associée au moteur 4 cylindres Renault à 5 paliers qui nécessitera d’allonger un peu la voiture et lui donnera son style particulier et agressif. La berlinette Alpine 1300 fera rêver des milliers de jeunes, même si son prix la rendait souvent inaccessible.

De  Jean-Claude Andruet à Bernard Darniche ou Ove Andersson, beaucoup de grands pilotes de l’époque pilotèrent l’A 110 qui s’attaque bientôt à d’autres GT sur la scène internationale: en 1971, la « Porsche à la française » monopolise notamment le podium du Rallye de Monte-Carlo et est championne d’Europe, avant de gagner le premier championnat du monde des rallyes en 1973. La production sera arrêtée en 1975 et les modèles qui lui succéderont ne bénéficieront jamais de la même image.

Parallèlement, le nom Alpine Renault apparaît en circuit dans des courses de prototypes et de monoplace de Formule 3 et de Formule 2, permettant à Jabouille, Larrousse et autres Depailler de se faire un nom. Une Alpine Renault gagnera même les 24 Heures du Mans 1978, un an après l’apparition en Formule 1 de la Renault turbo baptisée par les Anglais « ‘Yellow tea pot » en raison de sa couleur jaune et d’un turbo qui fume plus souvent qu’à son tour!

Ces derniers épisodes échappent à Jean Rédélé qui, dépité,  a quitté en 1978 une entreprise où il n’a plus grand chose à dire face aux cadres de Renault Sport. En 1991 sort l’Alpine 610 produite à 762 exemplaires avant de disparaître en même temps que la marque.

La relance éventuelle d’Alpine aura-t-elle plus d’envergure que celle de Gordini dont Renault a juste gardé quelques équipements sportifs et les bandes blanches sur fond de carrosserie bleue? Un tel projet industriel a un coût énorme mais une production en très petite série pour amateurs fortunés est toujours envisageable. Des éléments de réponse sous peu après avoir vu en prélude du Grand Prix de Monaco  ce concept Alpine dont les inititales  ZAR rappellent la gamme électrique de Renault (ZE) et les noms Alpine Renault. Il pourrait s’agir d’un véhicule hybride.

RelatedVideo.aspx?mediaid=32452&utm_campaign=accreditednewsalert_32488&utm_medium=email&utm_source=

Alpine Story

L’heure des suppositions

watch?v=JcEnMf5AtNo

watch?v=cuTma8OBsbA

Publicités

6 réflexions sur “Renault réveille l’Alpine

  1. Que Renault ne fasse pas deux fois la même bêtise : vouloir concurrencer Porsche en affichant presque les mêmes tarifs que dette dernière marque.

    Alpine a vendu des autos (pas beaucoup certes), quand elles coûtaient moins cher qu’une 911 (avec un V 6 un peu bancal hélas) mais il n’en a plus vendu lorsqu’il a commercialisé l’A 610 à un tarif exorbitant.

    J'aime

    1. Pas de concept Alpine au Salon de Paris
      Commentaire lu sur le « blog automobile »:
      On espérait la voir au salon de Paris fin septembre avec ses belles couleurs et son allure râblée et pourtant il faudra faire sans puisque Renault a confirmé que l’A110-50 Concept ne sera pas présente au Mondial de l’automobile 2012.
      A croire que Monaco sera sa seule apparition en 2012 ! Pas tout à fait puisqu’on retrouvera la voiture fin juin au Festival of Speed de Goodwood, puis au Mans Classic en juillet et enfin aux WSR qui se dérouleront en septembre prochain au Castellet. Mais si la renaissance d’Alpine est à l’ordre du jour de la com’ de Renault, elle n’est pas à l’ordre du jour commercial et financier du moment. Aussi la direction de Renault a fait le choix, à mon avis sensé et raisonnable, de mettre en avant à la Porte de Versailles les seules Clio IV et Zoé, ce qui est déjà beaucoup quand on connait l’importance stratégique et commerciale de ces deux voitures. Une chose est sure, après 17 ans d’absence, il fait déjà remettre Alpine sur le devant de la scène automobile, c’est chose faite ! Maintenant place à la création d’une vraie marque Alpine et à de vraies autos qui ne doivent surtout pas être des « new Gordini » mais pour cela il faut du temps et le Mondial de l’Automobile 2014 parait plus crédible pour une première présentation. Et puis au Mondial 2012, vous pourrez surement vous consoler en admirant la Clio IV RS Concept qui devrait être, si l’on en croit les derniers bruits de couloirs, de la partie.
      Lire la suite: Renault Alpine A110-50 Concept : Absente du Mondial de l’Automobile 2012

      http://blogautomobile.fr/renault-alpine-a11050-concept-absente-mondial-de-lautomobile-2012-150979#ixzz1wFkTcQry

      J'aime

  2. Aux dernières nouvelles, il semblerait que cette nouvelle Alpine ne serait finalement proposée qu’avec un classique moteur thermique: le 3.7L six cylindres de la Nissan 370Z…

    J'aime

  3.  Renault et le groupe Caterham annoncent aujourd’hui l’union de leurs forces autour d’un projet commun: concevoir, développer et industrialiser de futurs véhicules sportifs
     Ces véhicules seront distincts, différenciés et porteurs respectivement de l’ADN d’Alpine et de Caterham Cars, la division automobiles du groupe Caterham. Ils seront produits au sein de l’usine Alpine de Dieppe (Seine Maritime, France).
     Le groupe Caterham entrera à hauteur de 50% dans le capital de la société des Automobiles Alpine Renault, détenue actuellement à 100% par Renault SAS. La Société des Automobiles Alpine Caterham issue de ce partenariat devrait voir le jour en janvier 2013. Elle sera dirigée par Bernard Ollivier.
     Ce projet, qui assure un avenir pérenne au site de Dieppe, a pu aboutir grâce au soutien déterminant et à l’engagement de l’Etat et de la Région Haute Normandie qui a associé Dieppe Maritime.

    J'aime

  4. Alpine aux 24 Heures du Mans
    – Renault a annoncé le 5 novembre dernier le renouveau de la Marque Alpine avec la création de la Société des Automobiles Alpine-Caterham.
    – En attendant la commercialisation du 1er véhicule prévue en 2016, de nombreuses opérations mettant en avant la marque Alpine ont été organisées par Renault, dont le Rallye Monte-Carlo Historique avec ses 5 berlinettes engagées en janvier dernier.
    – Un nouveau cap est franchi avec le retour d’Alpine en endurance dès 2013, aux 24 Heures du Mans ainsi qu’aux European Le Mans Series (Championnat d’Europe d’endurance).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s