Fiat et Mazda vont collaborer


En 2015, Alfa Romeo commercialisera un roadster sur base de la future Mazda MX-5.

La nouvelle est réjouissante dans un contexte plutôt morose pour les deux constructeurs: Mazda et Fiat vont développer une collaboration qui portera dans un premier temps sur la remplaçante du mythique roadster MX-5 qui donnera lieu aussi à un roadster Alfa Romeo.

A quoi ressemblera la remplaçante de la Mazda MX5 à la carrière historique (elle est née en 1990) et dont une version spéciale a encore été présentée au dernier Salon de Genève? Une seule certitude: elle sera bien sûr produite à Hiroshima,  même si le groupe Fiat sera associé au projet à travers un roadster Alfa, comme annoncé ce mercredi.

Outre l’expérience douloureuse du  tsunami, Mazda est aujourd’hui confronté à deux difficultés majeures: le niveau élevé du yen qui plombe sa compétitivité à l’ exportation et le nombre restreint d’usines hors Japon à l’exception des Etats-Unis, de la Thailande, de la Chine et d’un projet au Mexique. Tous les modèles vendus en Europe viennent ainsi de Hiroshima, ce qui empêche par exemple d’adapter les produits à des normes environnementales variables (C02 etc). Concrètement, les quatre derniers bilans financiers du constructeur de Hiroshima ont été déficitaires.

Que dire d’Alfa Romeo? Autrefois marque de prestige et concurrente en sport automobile de BMW, Alfa n’a jamais été rentable depuis sa reprise par le groupe Fiat en 1986, malgré divers plans de relance et la sortie de quelques très belles voitures, dont la 156 et le coupé/roadster Brera abandonné aujourd’hui. De 200.000 unités en 2000, les ventes ont  été divisées par deux lors de la crise de 2008. Depuis heureusement, la Giulietta a redonné du souffle à Alfa, s’écoulant l’an dernier à 80.000 exemplaires, essentiellement en Italie (45%) mais aussi en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne. De quoi reléguer à l’arrière plan les déclarations de Ferdinand Piëch (groupe VW) se disant prêt en 2010 à racheter la marque Alfa Romeo « bénéficiant du plus grand potentiel d’amélioration avec un investissement minimum ». Face au refus de Sergio Marchionne (CEO de Fiat), Piëch avait ajouté avec son cynisme habituel avoir le temps et que « le besoin d’argent n’était pas encore assez grand chez Fiat ».

On en est là aujourd’hui, alors que la gamme se limite à la Mito, à la Giulietta et à la « vieille » 159. En attendant l’introduction annoncée de la marque sur le marché nord-américain en 2013, les investissements, comme annoncé par Marchionne, ont été limités au strict minimum en 2011 et 2012. En 2013 pourrait être commercialisé  le coupé 4C dévoilé au Salon de Genève 2011  puis on attend en 2014 une berline/ SUV compacte en collaboration avec Jeep et peut-être la Giulia, avant un roadster en 2015 qui sera donc une « propulsion »!

En pratique, les deux roadsters, qui reposeront sur le châssis de la future Mazda, se différencieront bien sûr au niveau du look mais seront aussi dotés de moteurs différents. L’accord global, qui ne prévoit pas a priori d’échanges de capitaux, sera finalisé au second semestre.

« Etablir une alliance technique et sur le développement de produits est un des objectifs de Mazda, et cette annonce de partenariat avec Fiat représente un pas dans ce sens », a déclaré le PDG de Mazda, Takashi Yamanouchi dans un communiqué. Des espoirs qui, dès mardi, ont fait monter l’action de Mazda de 0,93% à la bourse de Tokyo.

De son côté, Sergio  Marchionne a  précisé que cet accord démontrait l’engagement de Fiat à maintenir la marque Alfa Romeo et à lui donner une envergure mondiale.

Jusqu’où ira cette collaboration? Le marché américain, où Fiat est présent avec Chrysler et où Mazda est actif, sera bien sûr concerné. Et en Europe, les deux partenaires ont convenu de discuter de toute opportunité.

De telles stratégies sont aujourd’hui indispensables en automobile, comme le montrent de nombreux autres accords, à l’image de Renault-Daimler ou PSA Peugeot Citroën- General Motors.

Aujourd’hui, c’est la Giulietta qui porte les ventes d’Alfa Romeo.
Publicités

2 réflexions sur “Fiat et Mazda vont collaborer

  1. Quelle bonne nouvelle!!!!!Enfin chez Alfa Roméo le retour d’un cabriolet à propulsion;j’espère qu’ils placeront un 4 cylindre 2 litres « Bi-Albero » comme au bon temps des Giullietta et Giullia avec bien sûr une capote souple;amitiés à tous les alfistes et aux autres;paul siméons.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s