Genève reste un must pour l’auto de grand luxe


Dès avant la présentation à Genève de la Ferrari F 150, les 499 exemplaires prévus seraient tous vendus.
Dès avant la présentation à Genève de la Ferrari F 150, les 499 exemplaires prévus seraient tous vendus.

C’est l’info de ce début de semaine pour ceux que l’automobile fait rêver: alors qu’elle ne sera dévoilée officiellement que le 5 mars au Salon de Genève, la Ferrari  F150 serait déjà « sold out »: selon Sergio Marchionne, patron du groupe Fiat, les 499 exemplaires disponibles à 1,2 millions d’euros pièce ont en principe tous trouvé preneur.

Toutes proportions gardées, Ferrari est à l’auto ce que Tintin est à la BD: incontournable et inusable. Comme si le temps n’avait pas de prise  sur l’image de la marque automobile créée par Enzo Ferrari en 1929 ni sur les premières pages de « Tintin au pays des Soviets » publiées dans le « Petit Vingtième »… la même année 1929. Entre des lignes de carrosserie à couper le souffle et  la »ligne claire » de Hergé, la comparaison s’arrête là. Car si Ferrari, intégré depuis 1969 dans le groupe Fiat, a largement survécu à la mort de son inventeur en 1988, les aventures de Tintin ont été arrêtées après le décès de Hergé en 1983, donnant d’autant plus de valeur aux premières éditions d’époque.

Aujourd’hui, Ferrari domine presque parfaitement son sujet, continue à innover, entretient son image en Formule 1 et ne produit que ce qu’il est pratiquement sûr de vendre. De quoi garantir ses bénéfices et maintenir sur le long terme la valeur de produits d’exception.

Témoin de la bonne santé du grand luxe dans le monde, le constructeur de Maranello a établi un record de vente en 2012 à 7.318 unités. Et la réussite de l’opération marketing autour de la F150 – les clients potentiels ont bien sûr été  informés en primeur- assurera la promotion  de la marque auprès des médias et du public la semaine prochaine à Genève. Tout le monde voudra découvrir de visu la descendante de l’Enzo. Au menu, carbone et kevlar et un moteur V12 de 800 ch. Et comme en Grand Prix, un »kers » (récupérateur d’énergie) permettra de disposer momentanément de 120 ch supplémentaires pour passer de 0 à 200 km/h en moins de 8 secondes.

Des arguments suffisants pour déjà répondre à la concurrence, dont Mc Laren qui exposera une P1 forte de son moteur 3,8 l. bi-turbo et de ses 916 chevaux. Porsche 918 Spyder en version de série et Aston Martin Rapide aménagée par Bertone en break de chasse participeront à la débauche de luxe. A  côté de multiples autres modèles (dont une Bentley Flying Spur, petite soeur de la Mulsanne), versions spéciales et concept-cars dont certains ne sont visibles en Europe qu’à ce Salon huppé.

A un niveau plus raisonnable, Alfa montrera la version de série de la très belle 4C au châssis en carbone et au moteur 4 cylindres 1.75 turbo.

Parmi les modèles de grande série et en attendant les dernières infos, les vraies nouveautés ne semblent pas se bousculer, au-delà des nombreux restylages(Citroën C3), de versions complémentaires (Skoda Octavia Combi)  et d’une Golf  GTD diesel dynamique (184 ch).  A noter entre autres le SUV Renault Captur, la Citroën C4 Picasso, la Nissan Note 2e génération, la Peugeot 2008, en principe une Smart Fortwo et la Mercedes CLA en « première européenne ».

Et puis, logiquement, le premier grand salon européen 2013 fera la part belle à l’auto verte. Si la sortie de l’Audi A8 e-tron a été reportée, il y aura bien une A3 e-tron: 50 km d’autonomie électrique, moteur 1.4 TFSI de 150 ch couplé à un moteur électrique de 75 kW pour atteindre 204 ch. transmis via les seules roues avant.  Comme prévu, Volkswagen amorce en 2013 son virage électrique avec la  e-Golf (moteur de 115 ch, batterie ion-lithium, 135 km/h maxi, autonomie annoncée de 175 km) et aussi la XL1 de série: 3,88 m de long, plus in hybride, consommation inférieure à 1 l/100 km. Peugeot montrera une 2098 FE hybride et Chevrolet une Spark électrique.

Après les journées presse et VIP, Genève ouvrira ses portes au public le jeudi 7 mars. Un Salon d’autant plus plaisant à visiter qu’il évite la débauche des mètres carrés pour se concentrer sur l’essentiel. Et il ne manque pas de vols « low cost » pour un aller-retour Bruxelles-Genève.

La Mc Laren P1 vient d'être présentée dans sa version définitive.
La Mc Laren P1 vient d’être présentée dans sa version définitive.
Une autre expression du luxe: la Bentley Flying Spur.
Une autre expression du luxe: la Bentley Flying Spur.
L'Aston Martin Rapide en version "break de chasse" vue par Bertone.
L’Aston Martin Rapide en version « break de chasse » vue par Bertone.
Alfa 4C
L »Alfa 4C arrive en version de série.

Mercedes-benz-cla

La Mercedes CLA, version tricorps de la Classe A et déjà vue au Salon de Détroit.

Les infos pratiques du Salon

Toutes les nouveautés du Salon

Publicités

2 réflexions sur “Genève reste un must pour l’auto de grand luxe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s