Imperia: le retour des voitures belges


Les cinq premières Imperia GP devraient être livrées au second semestre.
Les cinq premières Imperia GP (pour Green Propulsion) devraient être livrées au second semestre.

Annoncé en janvier 2011 lors du Salon de l’auto de Bruxelles, le retour de la marque belge Imperia se précise.La phase de pré-industrialisation est en cours et les 5 premières voitures devraient être livrées au cours du second semestre de cette année.

Fleuron de l’industrie automobile wallonne et liégeoise de l’entre- deux- guerres, la marque automobile Imperia s’apprête à faire son retour sur les routes. A la base de ce projet figure « Green Propulsion »,  Spin Off de l’Université de Liège devenu un spécialiste indépendant en motorisations toujours plus propres. La maquette présentée il y a deux ans au Salon de Bruxelles a pris corps, des partenariats financiers sont en cours de finalisation et, après divers essais, la version presque définitive de l’Imperia GP a été dévoilée en janvier à Bruxelles.

A travers ce coupé 2 places découvrable, le rappel au passé glorieux est évident: carrosserie néo-rétro, calandre imposante, ailes allongées, arrière arrondi et  habitacle lui aussi  d’époque. La voiture  aurait eu sa place dans un salon automobile des années 30.

Au-delà des lignes originales, Green Propulsion a surtout donné sa patte à une motorisation hybride cadrant avec ses objectifs: « si les performances sont celles d’une Porsche, souligne Yves Toussaint à la tête de cette PME, consommations et rejets de polluants s’inspirent plutôt de la Smart ».

En pratique, le moteur essence 1.6 turbo développé par BMW et PSA Peugeot Citroën (200 ch)  est associé à un moteur électrique de 150 ch pour atteindre la puissance totale de 350 ch. De quoi permettre à ce coupé de passer de 0 à 100 km/h en 4 secondes. Plus que la puissance, c’est la concept hybride rechargeable (Plug in) qui interpelle. Le conducteur a le choix entre le tout électrique (avec une autonomie de 60 km) ou le fonctionnement hybride entre moteurs essence ou électrique qui permet d’augmenter très sensiblement l’autonomie. Et grâce à diverses technologies dont la récupération d’énergie au freinage et en phase de décélération, la consommation conventionnelle n’atteint pas  2 litres aux 100 km, et le rejet de C02 est limité à 45 gr/km. La recharge complète de la batterie se fait en 4 heures sur une prise conventionnelle.

Quand verra-t-on les premières Imperia sur la route? « Nous sommes en phase de pré-industrialisation,  explique Sacha Petrovic, directeur commercial. Nous attendons encore notre homologation en tant que constructeur et des négociations sont toujours en cours. Les cinq premiers exemplaires devraient être livrés au second semestre de cette année.

L’objectif est de produire d’ici à fin 2014 une première série de 50 versions de grand luxe au prix de 124.900 euros. Suivra un modèle un peu moins bien équipé  à 94.490 euros. 

Au-delà de la performance technologique, Imperia Automobiles est un bel exemple de redynamisation  des métiers industriels wallons.

Un  look des années 30.
Un look des années 30.

Hybride plug-in et baroque

Le second souffle des métiers industriels wallons

Première apparition au Salon de l’auto 2011

Imperia Automobiles, un concept

Publicités

2 réflexions sur “Imperia: le retour des voitures belges

  1. Chère, mais c’est une voiture de luxe.
    Sur l’autoroute, une carrosserie aussi rétro ne doit pas être très efficiente question aérodynamisme, ce qui est un peu dommage pour une voiture qui se veut aussi économique à l’usage que performante. Mais c’est un choix assumé…

    J'aime

  2. Quelques-uns des commentaires postés via lalibre.be

    – Bravo à toute l’équipe ! La Wallonie comme on l’aime: innovante et motivée. Encore bravo.

    – Pas trop fan des lignes un peu trop retro, limite caricaturales. Intéressant concept mais le 4 cylindres manque cruellement de voix pour faire rêver dans une voiture de plus de 100.000 euros.

    -«  »le retour des voitures belges » : ben n’oublions pas la (certes confidentielle) Gillet Vertigo. Longue vie à ces artisans (wallons). »

    – Il y’a aussi Carat Duchatelet, entreprise de taille mondiale, qui fait de l’excellent boulot en Wallonie. En Flandre, Edran propose de très chouettes autos aussi…
    On a de quoi être fier d’être belge, ne manque plus qu’une auto de plus grande distribution!

    – Bonne nouvelle et jolie voiture mais pour ce prix je préfère une Audi R8″

    – Une R8, c’en est presque banal et commun à coté de l’Imperia, croyez-moi!

    – Je l’ai plusieurs fois croisée sur la route lors de ses essais de mise au point sur les hauteurs de Liège, elle est vraiment très réussie cette auto.

    – Dommage, ce manque total de couverture médiatique et de soutien politique, car cela permettrai de mettre en valeur le savoir faire belge qui en a bien besoin, surtout en ces temps de crise…

    – Superbe voiture et bravo aux Liégeois qui l’ont développée!

    N’ oublions pas que F!n 1800, début 1900 nous avions 5 constructeurs auto rien qu’ a Verviers, Dasse,LInon, Ruhl, Snoeck

    – Deux précisions: Automobiles Imperia » a été lancé officiellement en 2008, parallèlement au bureau d’étude et de développement à qui on doit le nouveau bus hybride de la TEC; d’autre part, la capacité de l’usine est de 100 voitures par an.

    -J’insinuais simplement que c’est très nébuleux: on annonce 50 voitures d’ici fin 2014, et puis un modèle plus abordable, mais on ne parle pas de volume au delà de cette date.
    Est-ce que la marque veut rester un petit constructeur très confidentiel qui sortira qques dizaines de véhicules par an, pour passionnés et collectionneurs, ou qques dizaines de véhicules pour des gens qui cherchent une voiture exceptionnelle, ou une marque qui veut grandir et jouer dans la cours des grands à terme?

    -Belle réalisation,mais ,perso,je prefere une voiture type Subaru Impreza,Focus RS,ou Mitshubishi evo X,voiture que je possède,actuellement!!(300CV,4 roues motrices)Evidemment,pas l’aura d’une « Supercar »,mais beaucoup moins chère!!

    -Leur voiture est belle et certainement très aboutie au point de vue technologie hybride.
    Je ne doute pas de leur intelligence vu les résultats déjà obtenus par Green Propulsion et le profil des gens qui sont à sa tête, et le fait que des financements aient été obtenus.
    – Je leur souhaite énormément de succès et serais très heureux de pouvoir en croiser sur nos routes, à défaut d’en acheter: j’ai opté pour une tout élec., la Tesla Model S. Un peu moins chère, et des prestations plus en phase avec mes attentes. Enfin, si Tesla (sur)vit.
    – Ma question est de savoir quelle est leur stratégie à moyen terme, parce-que 50 voitures, ce n’est rien, mais que ça va leur couter une fortune à construire…sauf si c’est un kart amélioré, mais alors les acheteurs ne vont pas se presser.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s