Le Mans ne vit pas au seul rythme des « 24 Heures »


Chaque soir pendant l'été, e spectacle de La Nuit des Chimères anime la ville du Mans (-copyright Gilles Moussé-ville du Mans)
Chaque soir pendant l’été, le spectacle de La Nuit des Chimères anime la ville du Mans. (Copyright Gilles Moussé-ville du Mans)

Le Mans fêtera les 22 et 23 juin les 90 ans de la plus célèbre course d’endurance au monde. Et alors, direz-vous, si les sports mécaniques vous laissent de marbre? Le Pays du Mans et le département de la  Sarthe ont heureusement d’autres atouts, souvent méconnus.

Connaissez-vous une ville française qui continue à investir dans les transports en commun pour freiner l’envahissement  des voitures ? Le Mans, fier de son nouveau tram  qui a redessiné le paysage et le trafic urbains depuis 2007! Un paradoxe dans cette grosse métropole bordée  par un circuit automobile ? Pas vraiment, si on prend le temps de parcourir un autre Mans. Voici six idées d’escapades, de découvertes et de logements insolites au Pays du Mans et dans le département de la Sarthe.

1.La « Nuit des Chimères ». Pour parcourir  la ville haute du Mans rebaptisée « Cité Plantagenêt »,  choisissez de bonnes chaussures  au moment de gravir les petites rues pavées et les escaliers conduisant à la cathédrale gothique-romane Saint Julien. Longtemps délaissé, si ce n’est comme décor de films de cap et d’épée, ce cœur historique est devenu un lieu de résidence recherché, entre restos, commerces et maisons d’hôtes dont la construction remonte parfois au  Moyen-Age. Chaque soir en été, rues et places s’animent aux sons et images de la « Nuit des Chimères », un spectacle gratuit où Skerzo vous emmène avec ces personnages dansant sur les murs  d’impressionnantes fortifications romaines. A l’époque gallo-romaine il est vrai, la richesse tirée de la sidérurgie a permis au Mans de se « romaniser » et de construire villas et sanctuaires, objets aujourd’hui de fouilles.

La Cité Plantagenêt du Mans.(Copyright Olivier Chable)
La Cité Plantagenêt du Mans.(Copyright Olivier Chable)

2.L’Arche de la Nature et la forêt de Bercé. Plus surprenant, le Mans  est  une ville verte dont témoigne à quelques minutes du centre  « L’Arche de la Nature », forte de 450 hectares  destinés majoritairement aux loisirs, avec une « Maison de l’Eau »,  une « Maison de la Prairie » abritant une ferme pédagogique et, depuis peu, une « Maison de la Forêt » présentant la faune et la flore proches dans un décor plus vrai que nature. Dans le même esprit, le village de Jupilles, à une demi-heure de voiture, a imaginé  « Carnuta », un musée interactif et ludique . On y voit, on y touche et on y respire la forêt de Bercé et ses chênes centenaires. L’un d’eux, frappé par la foudre en 1934, avait une circonférence de 4,77 m et son âge avait été estimé à 262 ans selon une étude  dendrochronologique !  Bercé (4.500 hectares) se parcourt à pied, à vélo ou à cheval.

La Maison de la Forêt  à l'entrée de l'Arche de la Nature.
La Maison de la Forêt à l’entrée de l’Arche de la Nature.

3. Camping 5 * et glamping au château de Chanteloup. A Sille-Le-Philippe, à 16 km au sud du Mans, le camping 5 *de Chanteloup est ouvert quatre mois par an mais reste inaccessible en dehors de cette période : « c’est l’accord convenu avec mes proches, confirme Dominique Souffront en dégageant le lourd portail à l’entrée d’une propriété rejointe non sans mal. Le seul but du camping est de conserver le château familial mais après l’été, tout doit être démonté, y compris les panneaux d’indication, et le domaine retrouve sa vocation première ». Par contre, si vous y passez de juin à septembre, vous serez surpris : le rez-de chaussée  est ouvert aux résidents  et la terrasse est transformée en un bar très animé   où se côtoient  Anglais, Allemands et Belges amoureux d’automobiles, de musique… et de whisky. Heureusement, la propriété de 22 hectares avec piscine et étang  permet de répartir dans la quiétude  120 emplacements, en plus de gîtes et de nouveaux logements répondant au  « glamping » : sous  des tentes de 24 m2 sont disposés quelques fauteuils du château, un tapis  et des lits, en plus d’une cuisinière extérieure sur roulettes. De quoi préserver le goût du luxe  tout en marchant pieds nus dans l’herbe. (A partir de 250 euros pour 2 personnes et 4 nuits).

"Glamping", pour glamour et camping de luxe au château de Chanteloup.
« Glamping », pour glamour et camping de luxe au château de Chanteloup.    

4. Un vignoble biodynamique à Marçon.  Plus au sud du Mans (à 60 km) , un  jeune vigneron, parti de rien il y a six ans, est intarissable sur un choix audacieux :produire dans des terres riches en calcaire un vin blanc sec « à qui on laisse faire sa vie », sans rajoute de produits et vieilli dans des fûts de chêne et de châtaignier rachetés en Bourgogne. Malgré un été 2011 pourri  qui a tué les deux tiers de sa récolte « De mémoire de vigneron, personne n’avait connu une telle débâcle ». , Sébastien Cornille garde le cap  dans une propriété de 6,5 hectares produisant en temps normal 25.000 bouteilles stockées dans d’anciennes  caves troglodytes. « D’une année à l’autre et dans chaque barrique, le goût est un peu différent. Notre vin  artisanal et biologique n’est pas destiné  à plaire à tout le monde mais on n’a aucune peine à l’écouler, notamment dans de grandes tables et  jusqu’au Japon. » L’appellation la plus connue de ce vin pur, minéral et atypique, c’est le Jasnières (autour de 15 euros) à marier avec des viandes blanches, des noix de Saint-Jacques juste poêlées et aussi certains fromages. Toujours prêt à vivre en symbiose avec la nature, le vigneron de La Roche Bleue  a acquis un calendrier lunaire destiné à rendre son vin biodynamique : « on va  tenir compte de la lune et des astres  pour déterminer les moments opportuns pour travailler le sol, pour asperger les vignes d’un cocktail de plantes préféré aux engrais et pour tirer le vin ». Et puis, à La Roche Bleue, « si la vigne n’est pas rentable au sens premier du terme, on vit à trois d’un métier riche de passions et de rencontres. »

Jasnières, un vin blanc sec et bio au domaine de La Roche Bleue à Marçon.
Jasnières, un vin blanc sec et bio produit au domaine de La Roche Bleue à Marçon.

 5. A Le Lude, un château familial aux accents belges. La Sarthe, c’est le pays de châteaux que l’on compte par centaines. Le plus célèbre d’entre eux, entre La Flèche et Château –du-Loir, est une ancienne forteresse médiévale devenue à La Renaissance un château de plaisance encore transformé aux XVIIIe et XIX e siècles.  Le Lude est habité par une famille qui y vit et l’anime. Epouse du  Comte Louis-Jean de Nicolay,  la comtesse Barbara d’Ursel de Bousies,  d’origine belge, est l’âme de cette propriété où elle se consacre à la restauration des lieux, à l’entretien de 8 hectares de jardins et d’un immense potager d’1 hectare, et à la création de nouvelles variétés de roses. Vous l’y croiserez le plus souvent en bottes au milieu du parc ou dans les vastes cuisines où sont préparées des confitures à l’ancienne lors des journées potagères et gourmandes. Le château du Lude se visite à l’intérieur et à l’extérieur et est  ouvert au public du 1er avril au 30 septembre.

Week-end des Jardiniers au château familial du Lude.
Week-end des Jardiniers au château familial du Lude. 

6. Dormir avec les loups au zoo de la Flèche. Les  amateurs d’un séjour pas comme les autres  en Sarthe pousseront une pointe jusqu’au zoo de La Flèche. Le très dynamique propriétaire, Stéphane  Da Cunha, vient de concrétiser  à la force du poignet un rêve un peu fou, créer le premier resort zoologique en Europe, si non dans le monde. Le principe : après avoir réservé un des lodges personnalisés et conçus pour recréer différentes ambiances exotiques, vous vous installez dans un espace privatif, confortable et offrant des prestations hauts de gamme dont un repas du soir préparé par un traiteur. Il ne vous reste plus qu’à profiter d’un spectacle hors du commun à travers de grandes baies devant lesquelles évoluent, selon les lieux, loups arctiques ou tigres blancs qui semblent là rien que pour vous. L’occasion de s’offrir un peu d’exotisme à un prix élevé mais accessible (à partir de 109 euros par adulte ou de 59 euros par enfant). A noter que pratiquement tous les week-ends de cet été sont déjà réservés.

Dormir avec les loups au Safari lodge du zoo de La Flèche. (Copyright JM Béduneau)
Les loups, face à la baie vitrée d’un Safari lodge du zoo de La Flèche. (Copyright JM Béduneau)

En bref, la région du Mans ne se limite pas à deux célébrités locales- un circuit automobile et des rillettes-, même si l’un et l’autre ne manquent pas de charme.

Yves de Partz

En pratique

Le Mans : à 5 heures de voiture depuis Bruxelles (514 km) ; en train: 4 heures avec changement de gare à Paris. www.lemanstourisme.com/‎

Pays du Mans , 40, rue de la Galère  72000 Le Mans; Téléphone +33(0)243512323 ; www .paysdumans.fr

Sarthe Développement, 31, rue Edgar Brandt  72000 Le Mans; tél + 33(0)272 881 881 ; www.tourisme-en-sarthe.com

L’Arche de la Nature. Situé à dix minutes du centre-ville du Mans et à côté de l’abbaye de l’Epau. Vélos en location à la Maison de l’Eau (Tél.+33 243 47 47 49). Adresse : 43 Rue Esterel, 72100 Le Mans www.arche-nature.org

Carnuta. Musée de l’homme et de la forêt, à Jupilles.  http://www.carnuta.fr

Domaine de La Roche Bleue à La Roche, 72340 Marçon. : http://www.vinsdeloire.fr/SiteGP/FR/Cave/Domaine-de-la-Roche-Bleue

Camping au Château de Chanteloup, 72460 Sille_Le-Philippe. : http://www.chateau-de-chanteloup.com/

Château du Lude  à 72800 Le Lude ;  http://www.lelude.com

Safari Lodges à 72200 La Flèche www.safari-lodge.fr

Chambre d’hôtes au Mans : Le St Flaceau, 9,rue St Flaceau,72000 Le Mans Tél +33 243 23 24 93

www.logissaintflaceau.fr

Publicités

2 réflexions sur “Le Mans ne vit pas au seul rythme des « 24 Heures »

  1. Ce « sons et lumières » est véritablement sublime !
    En plus, il fait découvrir le Vieux Le Mans qui mérite vraiment le voyage. Peu de gens savent que les murailles romaines du Mans sont les deuxièmes plus importantes et mieux conservées … au Monde après celles de Rome elle-même !

    Autre nouvelle, cette fois au sujet de tout ce qui entoure les 24 Heures du Mans qui fêtent leur 90ème anniversaire cette année 2013, La Grande Parade des Pilotes qui a traditionnellement lieu sur un parcours de 3 km dans les rue du Mans ravit non seulement les amateurs de sport automobile, mais aussi les collectionneurs d’autographes (tous les pilotes y participent !), mais encore les amateurs de voitures anciennes puisque chaque équipage est transporté à bord d’une voiture des années 20 ou 30, généralement une tropédo très logeable.

    C’est une grande fête populaire qui traverse le centre du Mans à la folle allure de … 2 ou 3 km à l’heure pour le plus grand plaisir de ses 200 à 225.000 spectateurs. L’ambiance y est exceptionnelle.

    Pour la 10ème fois cette année, en tête de la parade des pilotes, ce sera une Audi Front de 1934 carrossée en Roadster par Erdmann und Rossi de Berlin qui transportera le trophée officiel des 24 Heures sur lequel sont gravés le nom de quelques pilotes belges célèbres comme Jacky Ickx, Olivier Gendebien et Paul Frère.

    J’ai le grand honneur de conduire cette voiture et cette année, j’aurai comme passager Freddy Rousselle. Freddy est un des 3 derniers pilotes de la fameuse E.N.B. (Equipe Nationale Belge) encore en vie. Il courut 3 fois au Mans et fit notamment équipe avec son ami Paul Frère.

    Philippe Casse

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s