La nouvelle mobilité bruxelloise est aussi liée à l’évolution de la population


L'évolution des parts modales entre voitures, transports publics et marche n'est pas que le reflet d'un choix des usagers mais résulte notamment de contraintes socio-économiques et socio-démographiques.
L’évolution des parts modales entre voitures, transports publics et marche n’est pas que le reflet d’un choix des usagers mais résulte notamment de contraintes socio-économiques et socio-démographiques.

Quelques données concernant Bruxelles, dont le recul de la voiture et le succès des transports publics et surtout de la marche -40% des déplacements internes! -, font penser à un début de révolution de la mobilité. Nuance: cette situation s’explique aussi par les contraintes socio-démographiques d’une ville où la croissance sans précédent s’est accompagnée d’un net rajeunissement d’une population devenue aussi plus pauvre.

Pour comprendre et juger l’évolution de la mobilité à Bruxelles, autant savoir de quoi on parle. A cet égard, les derniers « Cahiers de l’Observatoire de la mobilité de la Région de Bruxelles Capitale » sont une mine d’or. Réalisés par des universitaires de l’UCL, de Saint-Louis et de la VUB (1), ils mettent en perspective de multiples données chiffrées figurant notamment dans l’enquête Beldam 2010 sur la mobilité en Belgique. Comme  l’expliquent ainsi les auteurs de ces cahiers, l’évolution des parts modales entre voitures, transports publics et marche n’est pas que le reflet d’un choix des usagers mais résulte, parallèlement à l’évolution des conditions de circulation et de stationnement,  de contraintes socio-économiques et socio-démographiques.

Ainsi, rappellent-ils en évoquant une étude de Kesteloot et Loopmans, la croissance de la ville des 50 dernières années s’est faite essentiellement dans des zones périurbaines et de manière sélective sur le plan social: les nouveaux logements, surtout en dehors de la Région de Bruxelles Capitale, étaient destinés à la classe moyenne et supérieure, alors que les gens aux revenus inférieurs sont restés en ville, notamment dans les quartiers ouvriers à l’ouest de Bruxelles. Des données qui se sont traduites aussi dans le revenu imposable, stable dans le centre ville et multiplié jusqu’à 3 fois en 30 ans dans les communes de la périphérie où la voiture est devenue le principal mode de déplacement.

A ce constat s’est ajouté le boom démographique des 15 dernières années à Bruxelles: + 130.220 résidents, majoritairement dans la classe des 20-39 ans, suivie par celle des 0-19 ans. Sachant que c’est dans la classe des 45- 64 ans que l’on trouve proportionnellement le plus d’automobilistes, ce rajeunissement d’ une population aussi moins aisée explique le recul de la voiture au profit de la marche et des transports publics, avec des besoins croissants de déplacements scolaires et locaux: plus de 50% ne dépassent pas 3 km.

Les auteurs évoquent ainsi un « droit à la mobilité », y compris pour les personnes les plus précarisées qui en sont parfois exclues, faute de transports individuels ou collectifs suffisants: plus d’ abonnements à des services de voitures partagées pourraient réduire le très net écart de motorisation entre ville et périphérie, tout comme le développement du  « Villo » dans des quartiers où la possession d’ un vélo, voire un espace de rangement, reste problématique.

Dernier élément d’appréciation au moment où l’absence de mobilité vers l’école ou le travail monopolise l’attention:  ces déplacements ne représentent que la moitié des autres besoins liés aux loisirs, courses, visites etc répartis tout au long de la semaine et du week-end: « à moins de renoncer à offrir une alternative crédible à la voiture en dehors des heures de pointe, notent les auteurs des  cahiers de la mobilité, une attention plus particulière devrait leur être accordée ».

(1) Cahiers de l’Observatoire de la mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale. Les pratiques de déplacement à Bruxelles, par Kevin Lebrun, Michel Hubert, Philippe Huynen, Astrid De Witte et Cathy Macharis. Bruxelles Mobilité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s