Le circuit mythique du Nürburgring a trouvé un repreneur privé


En survolant le circuit du Nürburgring au volant de sa  Matra-Ford F2 opposées aux Formules 1 lors du Grand Prix d'Allemagne 1967,  Jacky Ickx a construit sa légende.
En survolant le circuit détrempé  du Nürburgring au volant de sa Matra-Ford de Formule 2 lors du Grand Prix d’Allemagne 1967, Jacky Ickx a construit sa légende.

Mis en faillite en 2012, le circuit allemand du Nürburgring a trouvé un repreneur. L’ancien site du Grand Prix d’Allemagne de Formule 1 reste un terrain d’essais privilégié des constructeurs automobiles.

Le site du Nürburgring, dans l’Eifel allemande et à une centaine de kilomètres de la frontière belge, va être repris. Après la faillite intervenue en juillet 2012, Bernie Ecclestone, le manitou de la Formule 1, a fait une offre -on cite le montant de 40 millions d’euros- avant de se retirer des tractations en janvier dernier. La date limite fixée par les liquidateurs avait été fixée à la mi-février. Une proposition de HIG Capital, évaluée entre 60 et 70 millions d’euros, était il y a peu dans les mains des experts financiers selon la presse allemande. Mais mardi, les administrateurs judiciaires en charge du dossier ont annoncé que le Nürburgring allait être repris par l’équipementier automobile allemand Capricorn pour quelque 100 millions d’euros. Capricorn, dont le siège est à Düsseldorf et qui emploie 350 personnes, a prévu d’investir jusqu’à 25 millions d’euros dans le développement du Nürburgring, selon la même source. Il a réussi à imposer son offre face à celle de HIG Capital. Cette privatisation du Nürburgring -le puissant club de l’ADAC manifesta un moment son intérêt- est très critiquée par les amateurs allemands de sport automobile qui, en opposition à ce projet, ont rassemblé plus de 600 voitures samedi dernier sur le circuit.

Ayant bénéficié comme Spa-Francorchamps des largesses des pouvoirs publics, le Nürburgring a tenté de se diversifier dans des activités hors sport automobile en misant sur son nom pour attirer le public. Mais les investisseurs ont vu trop grand en aménageant un très coûteux parc d’attractions impossible à rentabiliser au quotidien. Le Land de Rhénanie-Palatinat  n’a pas eu d’autre choix que de capituler face à un déficit de plus de 300 millions d’euros, d’autant plus que l’Union européenne refusait de valider une nouvelle aide gouvernementale en urgence.

La question est maintenant de savoir si le circuit reverra un jour le Grand Prix d’Allemagne.

Jacky Ickx a bâti sa légende au Grand Prix d’ Allemagne 1967

En attendant un redéploiement éventuel du site, l’ancienne boucle nord (« Nordschleife »), entretient le mythe des circuits d’une autre époque. Jacky Ickx y construisit une partie de sa légende lors du Grand Prix d’Allemagne 1967. Faute d’avoir assez de Formules 1 engagées sur un tracé de plus de 20 kilomètres, des Formules 2 moins puissantes complétèrent le peloton, dont la Matra-Ford d’un jeune pilote de 22 ans alors inconnu dans le monde des Grands Prix. Profitant de la pluie nivelant partiellement les puissances, Jacky Ickx survola la piste au propre et au figuré -comme le montre la photo ci-dessus- pour prendre la 3e place des essais derrière Jim Clark et Denny Hulme mais devant des hommes comme Graham Hill, Jackie Stewart ou Jack Brabham. Contraint malgré tout de partir au 18e rang derrière les Formules 1, il remonta jusqu’à la 4e place avant d’être stoppé par un bris de suspension, non sans avoir gagné le respect du monde de la Formule 1. L’année suivante, il était engagé dans l’écurie Ferrari!

 

Record  des « tractions » pour une Seat Leon Cupra

Aujourd’hui, cette piste aussi longue que terriblement exigeante et vallonnée sur ses 20,832 km est devenue  le terrain d’essais favori des constructeurs automobiles. Surtout ceux désireux de valoriser l’image et les qualités sportives de leurs produits. Le record absolu d’une voiture homologuée pour la route est détenu par une Radical GR8 (6min48) et celui d’un modèle de compétition par la Porsche 918 Spyder (6min57).

Il y a quelques mois, il a fallu 1 minute de plus (7.58.4) à une Seat Léon Cupra forte de ses 280 ch. pour battre le record des « tractions ».  Cette « 3 portes » à boîte manuelle était équipée d’un pack performances dont des freins Brembo utiles sur ce tracé tortueux. La présentation de la version très sportive de la Cupra au Salon de Genève a été l’occasion pour Seat de diffuser le reportage complet d’un tour d’anthologie réalisé par le pilote espagnol Jordi Gené.

La suite par l’image et le son, y compris celui de l’hélicoptère survolant la voiture!

Un tour du Nürburgring en Seat Leon Cupra

 

Publicités

2 réflexions sur “Le circuit mythique du Nürburgring a trouvé un repreneur privé

    1. Amusant, merci. Le bruit de l’AX diesel est un peu différent et le train avant un peu plus sous-vireur… Entre-temps, comme vous le lirez ci-dessus, le circuit a bien retrouvé un repreneur mais l’offre d’un équipementier automobile a dépassé celles des investisseurs américains et, beaucoup plus largement, de Bernie Ecclestone.
      Ai plaisir de vous lire sur ce blog.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s