Pas de permis à points sans contrôles efficaces


Le retrait de permis de conduire est déjà appliqué, notamment suite  des excès de vitesse. Mais est-il contrôle?
Le retrait de permis de conduire est déjà appliqué, notamment suite des excès de vitesse. Mais est-il contrôle?

Le permis à points, qui attend les arrêtés d’exécution d’une loi votée en 1990 (!), est relancé par Melchior Wathelet. Sans même juger du bien-fondé de cette mesure, quel sens a-t-elle si elle n’est pas contrôlée?

C’est la question que peut se poser chaque automobiliste en Belgique: combien de fois mon permis de conduire a-t-il été contrôlé? Personnellement, et en quelques dizaines d’années de conduite, je n ‘ai pas besoin des cinq doigts d’une main pour les compter. Cette réalité, certains conducteurs ayant subi un retrait de permis momentané pour alcoolémie ou excès de vitesse la connaissent et en tiennent  compte pour prendre malgré tout le volant.  En plus de quelques fous du volant qu’aucune interdiction n’arrête.

Melchior Wathelet, Secrétaire d’Etat à la Mobilité, voudrait donc faire appliquer une loi en attente depuis près de 25 ans, tout en évoquant dans une interview à Sudpresse un « permis à point intelligent » dans le but de pénaliser les conducteurs récidivistes. Mais n’ a-t-on pas mis en place récemment de nouvelles sanctions pour les récidivistes?

Plus globalement, à quoi sert une mesure de plus si elle n’est pas applicable intégralement puisque le but est de retirer du trafic les conducteurs les plus dangereux? On ne compte plus sur les routes la multiplication des interdictions les plus diverses non contrôlées si ce n’est de manière très ponctuelle. Un exemple parmi beaucoup d’autres: hier matin sur l’autoroute Bruxelles-Louvain, un épais brouillard et un gros ralentissement à l’approche de la ville universitaire justifiaient amplement les limitations de vitesse ponctuelles clairement indiquées sur les portiques: 110 km/h puis 90, 70 puis même 50 à l’approche du bouchon. Mais il n’y avait aucun contrôle pour pénaliser les automobilistes négligeant le risque d’une collision en chaîne ou persuadés d’avoir chaussé des lunettes anti-brouillard.

Sans mesurer le bénéfice exact d’un permis à points qui ne sera jamais qu’une mesure de répression parmi d’autres – ce même constat vaut pour la France-, pourquoi ne pas commencer par mieux sanctionner les comportements jugés les plus dangereux sur base des règles existantes? Dans un sondage européen récent et interpellant, les conducteurs considéraient l’alcoolémie  comme le premier responsable des accidents mortels sur les autoroutes. Est-on bien sûr en Belgique que tout est fait pour lutter contre ce fléau, notamment la nuit et le week-end?

En fait, tout le monde est d’avis qu’il y a encore trop de chauffards sur les routes et trop de victimes innocentes. Le tout est de choisir les mesures les plus efficaces, plus que les effets d’annonce. Une -grande- surprise à nos yeux: pour une fois, l’IBSR (Institut Belge de la Sécurité Routière) ne cautionne pas d’emblée les propos de son ministre de tutelle et, ce matin, à la RTBF, son porte-parole se montrait très réservé à propos des effets du permis à point.

Publicités

3 réflexions sur “Pas de permis à points sans contrôles efficaces

  1. Joli discours pré-électoral du cdH…

    Une chance que Melchior précise que le permis à point sera « intelligent »…

    Thierry Afschrift affirmait dékà en 2012: « Quand on est automobiliste, on peut très difficilement éviter une amende parce que devant l’immensité des règlementations qui ont été instaurées par les différents gouvernements, il est très clair que pour ne pas commettre d’infractions, la seule façon, c’est de ne pas rouler en voiture. »

    (http://www.rtbf.be/info/emissions/article_l-automobiliste-belge-vache-a-lait-de-l-etat?id=7391773)

    J'aime

  2. Chère Simone,

    Les moyens mis à la disposition de la justice sont tout à fait suffisants pour mener la chasse aux « mauvais » conducteurs ! De grâce abandonnons le mot de « chauffard » qui ne recouvre qu’une seule partie des mauvais conducteurs.

    Il faut y ajouter les rêveurs, les désinvoltes, les j’en foutre, les maladroits, les inconscients, les distraits permanent (j’en connais), les … tous souvent à mille lieues d’être des chauffards au sens précis du terme !

    La conduite d’un véhicule est un véritable travail d’artisan qui nécessite autant de talents que d’expérience, autant d’attention que de plaisir à faire de la belle ouvrage !

    Le drame est que les pandores devraient être habilités à juger de la « qualité » de la conduite alors que leur sens de l’objectivité (ou celui de leurs responsables) ne veulent entendre parler que du contrôle « quantitatif » de leur conduite. Allez faire un tour en Grande Bretagne pour comprendre cette plus que subtile différence d’appréciation et surtout pour en apprécier les résultats : exactement la moitié moins de morts par kilomètres parcourus qu’en Belgique !

    Ceci étant établi, le permis à points comme il est pratiqué en France présente un absurdité que nos autorités semblent vouloir reproduire chez nous car je n’ai jamais évoqué une manière de l’éviter dans aucun des projets de Permis à Points que j’ai pu lire jusqu’à ce jour : si le risque de la perte des points de ce permis est une fonction des kilomètres parcourus (et de la qualité du conducteur bien entendu), la reconquête de ces points perdus est lui une fonction du temps.

    Le handicap des points perdus pour un conducteur qui fait beaucoup de km sera donc plus important que pour le « petit rouleur ». Tant que le législateur n’aura pas résolu cette source de déséquilibre dans le traitement des Belges devant la Loi, je resterai un adversaire absolu du permis à point.

    Avec mes amitiés à ton scribe de patron, je te salue une nouvelle fois Chère Simone en attendant ton prochain message.

    Philippe Casse

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s