Des 24 Heures du Mans aux 24 Heures de Spa


Spa après le Mans? Audi, affronte un plateau très relevé ce week-end à Francorchamps.
Spa après le Mans? Audi passe de la catégorie  LM  P1 aux GT3 pour affronter un plateau très relevé ce week-end à Francorchamps.

Ce week-end à Francorchamps, Audi alignera l’équipage victorieux  à la mi-juin aux 24 Heures du Mans. Une preuve supplémentaire de la qualité du plateau des 24 Heures de Spa. Premiers essais ce jeudi.

Un même team a-t-il déjà gagné les 24 Heures du Mans et de Spa? C’est arrivé une fois dans la longue histoire des deux courses d’endurance: André Lagache et René Léonard se sont imposés au Mans en 1923 et deux ans plus tard à Francorchamps.

Pour que le scénario se reproduise dimanche à 16h30, il faudra une solide dose de réussite au trio André Lotterer-Benoît Treluyer-Marcel Fässler. Les trois hommes connaissent bien Francorchamps: Treluyer y a encore roulé en juin, le Suisse Fässler a gagné les 24 Heures en 2007 et André Lotterer, bien qu’Allemand, est un peu l’enfant du pays sur un circuit qu’il maîtrise parfaitement et où il a disputé les deux dernières éditions des 24 Heures: « mais cela ne suffit pas à faire de moi le favori, pas plus que mon succès au Mans sur une Audi LM P1 (Le Mans Proto 1) aux caractéristiques très différentes  – aérodynamisme, poids, pneus-; même si conduire une GT à la limite n’est pas plus aisé qu’un prototype ». La concurrence ne viendra pas seulement des autres constructeurs mais sera interne à Audi avec pas moins de quatre R8 LMS Ultra aux couleurs du Belgian Audi Club Team WRT, .

Sur les quelque 60 équipages attendus au départ samedi après-midi, une dizaine au moins peuvent briguer la première place au volant notamment d’une des  Mercedes SLS AMG (victorieuse l’an dernier), BMW Z4, Bentley Continental, McLaren M4-12C ou Audi R8 LMS Ultra engagées dans la catégorie Pro Cup.

Si les Belges ne seront pas légion au départ -14 en principe-,  on les retrouve dans quelques bonnes équipes de la Pro-cup: Nico Verdonck  sur Mercedes, Laurens Vanthoor sur Audi, Jérôme D’Anbrosio sur Bentley ou encore Maxime Martin, récent vainqueur d’une manche du DTM à Moscou, au volant d’une des BMW du team belge Marc VDS.

Après la parade qui, prenant le relais des Francofolies, a eu lieu ce mercredi après-midi dans les rues de Spa,  les entraînements débutent demain sous le soleil. Mais Francorchamps reste ce qu’il est, et la météo pourrait se montrer capricieuse  samedi en fin de soirée et dimanche, ajoutant une incertitude supplémentaire à un débat qui s’annonce extrêmement ouvert. Il sera à nouveau le point d’orgue de la Blancpain Endurance Series.

 

Dernières infos

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s