Les 24 Heures de Spa arrêtées!


Grande foule sur la pré-grille des 24 Heures de Spa.
Grande foule sur la pré-grille des 24 Heures de Spa.

Cascade d’accidents aux 24 Heures de Spa. Peu après 21 heures, le peloton, divisé en deux parties, était à l’arrêt le long du circuit!

Cinq accidents sérieux, des sorties à répétition des « safety cars », la course bloquée à trois reprises  dans le tour où on venait de la relancer : rarement les 24 Heures de Spa ont connu un début de  course aussi agité.

Le sport automobile actuel bénéficie d’un atout majeur : la résistance de la cellule en carbone encourant l’habitacle. Sans elle, le bilan médical des 24 Heures aurait pu très lourd en ce samedi, même si on est sans nouvelles au moment d’écrire ces lignes du dernier accident aux conséquences inédites: après des longues séries de tours derrière les pace-cars et une heure de vraie course entre 20 et 21 h, les drapeaux rouges étaient sortis pour bloquer le peloton en deux groupes sur le circuit. Alors  que la nuit tombait sur Francorchamps, les pilotes étaient autorisés à sortir de leur voiture et patientaient en bord de piste!

Entamée à 16h30 sous le soleil, la course d’endurance spadoise en Grand Tourisme  avait pourtant débuté à un rythme si non sage, du moins relativement raisonnable. Caractérisée par les performances très proches des GT3 en fonction des pénalisations imposées par le règlement technique – 1 seconde d’écart entre les 13 premiers aux essais-, les voitures roulaient en peloton serré, emmenées par une Audi du team belge WRT et une Ferrari  d’AF Corse, les deux GT3 occupant la première ligne au départ.

Puis les événements se bousculèrent: après une première sortie spectaculaire dans le raidillon, une autre se produisit dans le virage de Blanchimont, puis un deuxième accident impliqua plusieurs voitures dans le raidillon, avant un freinage manqué à l’épingle de la source.

Après 4  heures, l’Audi R8 d’ Ortelli (Sainteloc Racing) était en tête devant  la BMW Z4 VDS de Luhr,  deux Audi WRT (Vanthoor et Mies) et la Mercedes SLS de Schneider (http Motorsport). Quatre heures de course ? Pas vraiment : la moitié  du temps  avait été passée  sous les drapeaux jaunes et dans le sillage des deux voitures officielles guidant chacune une moitié des quelque 60 voitures. Alors que le peloton avait repris son rythme normal depuis une heure, un nouvel accident dans le bas du circuit provoquait une neutralisation de plus puis l’arrêt total de la course!.

Il est difficile de tirer la moindre conclusion générale de ces nombreux incidents si ce n’ est qu’une partie au moins était due  à des erreurs de pilotage. On pense au Russe Vlacheslav Maleev qui quitta la piste dans le raidillon.

Francorchamps reste un juge imparable, surtout pour les pilotes « payants » ou inexpérimentés figurant parmi les 180 appelés à prendre le volant de GT3 très performantes et pas simples à maîtriser.

Le sujet devra d’une manière ou d’une autre être évoqué l’équipe organisatrice de SRO. Peu avant 22 h, aucun bruit mécanique ne résonnait dans la cuvette spadoise. Impressionnant et à vrai dire inquiétant.

Publicités

Une réflexion sur “Les 24 Heures de Spa arrêtées!

  1. Chère Simone,
    Merci de nous tenir ainsi informés quasi en direct ! Bravo pour la performance au clavier à défaut de performances consistantes sur la piste !
    A dans une heure ou deux pour la suite du feuilleton?
    Avec mes amitiés encourageantes.
    Philippe Casse

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s