Vent de tempête pour les constructeurs étrangers en Chine


La Chine est le  premier marché mondial pour Audi.
La Chine est le premier marché mondial pour Audi.

Après Mercedes, Audi, Chrysler et Jaguar Land Rover, les constructeurs japonais sont  accusés à leur tour de pratiques monopolistiques sur le marché chinois.

Quand on connaît le rôle essentiel du marché chinois pour quelques grandes marques automobiles, surtout « premium », on peut dire, suite aux révélations dans la presse, que c’est un vent de tempête qui souffle depuis une quinzaine de jours sur les constructeurs  étrangers installés en Chine. En cause selon les autorités locales, le prix des voitures et des pièces détachées maintenus artificiellement à un niveau élevé.

Au terme d’enquêtes en cours depuis deux ans, la NDRC (Commission nationale pour la réforme et le développement)  s’est est d’abord pris à Mercedes (groupe  Daimler), allant jusqu’à effectuer des perquisitions dans ses bureaux de Shanghai, puis à Audi (groupe Volkswagen). A ce dernier, il a été reproché récemment d’imposer pour la vente de voitures un prix minimum aux concessionnaires et de limiter le nombre de distributeurs de pièces détachées afin de contrôler le marché. Pour les régulateurs qui ont opéré dans la province de Hubei (centre), il s’agit  d’une « violation aux lois anti-monopole ».Volkswagen et son  partenaire chinois FAW (First Automotive Works, 3e constructeur local) ont dit vouloir collaborer à l’enquête…

Chrysler  (Fiat Chrisler Automobiles) et Jaguar Land Rover sont aussi  dans le collimateur des autorités chinoises qui viennent en outre de reprocher à Toyota, Honda et Nissan une entente au niveau des prix.

Face à ces plaintes émanant d’abord des concessionnaires et consommateurs chinois, les constructeurs étrangers ont tenté d’expliquer qu’ils devaient intégrer dans leurs coûts les lourdes taxes à l’importation. Mais ils ont surtout annoncé des mesures radicales dans l’immédiat: Mercedes va réduire le prix de 10.000 pièces détachées, Audi  prévoit des réductions jusqu’à 30%,  Jaguar Land Rover va diminuer le prix des F-Type, Range Rover et Range Rover Sport.

L’automobile n’est pas le seul secteur visé: les laboratoires pharmaceutiques, les fabricants de logiciel et de matériel informatique et les producteurs de lait en poudre ont subi les mêmes enquêtes, avec des risques d’amende qui peuvent atteindre jusqu’à 10% des revenus de l’année précédente!

A ce jour, la Chine, absorbe 22 millions de voitures par an (+ 14% en 2013). C’est par exemple le premier marché mondial d’Audi. Mais la rentabilité, là comme ailleurs, a  des limites.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s