Mercedes E 220 CDI, pour une balade en famille au grand air


A mi-parcours, la Mercedes E220 CDI a été revue esthétiquement.
A mi-parcours, la Mercedes E220 CDI a été revue esthétiquement.

Restylé en 2013 en reprenant certaines recettes esthétiques de la Classe A à succès, ce cabriolet familial offre 4 vraies places.

Voilà une vraie berline familiale  et découvrable (4,70 m. de long). Si l’accès se fait toujours via deux portes, le dossier glisse automatiquement vers l’avant  pour faciliter le passage vers l’arrière, et se remet dans sa position initiale de la même manière. Grâce aux assises surélevées, la visibilité aux places arrière est excellente, les sièges enveloppants et le dossier droit assure un bon soutien. Mieux : l’espace pour les jambes n’est pas étriqué.

Le véhicule essayé – cuir noir et beige, inserts en métal-, très -trop?- classique dans son design intérieur, ne manquait pas d’élégance néanmoins. L’accent est mis sur la sécurité (aide au parking, prévention des accidents par radar etc), même si beaucoup d’équipements font partie des options. Une tradition fréquente sur les  modèles  «premium» mais ancrée de longue date chez Mercedes : de 48.521 € à la base, le prix du cabrio 220 CDI testé, très bien équipé sans doute, a grimpé jusqu’à 72.000 € !

A l’inverse de BMW, Mercedes est resté  fidèle à la capote souple privilégiant l’esthétique et préservant surtout un coffre de 300 à 390 litres. La fermeture est bien sûr automatique et activable jusqu’à 40km/h. Une possibilité bienvenue lorsque une averse brutale vous surprend sur une petite route sans dégagement au milieu des bois !

Suffisamment rigide,  adaptée comme ses concurrentes directes à la conduite le soir ou par temps froid (climatisation puissante, sièges chauffants, coupe-vent au-dessus du pare-brise et couvrant les places arrière), la E 220 CDI est aussi confortable, sauf sur un revêtement dégradé comme des pavés par exemple.

Les 163 chevaux du moteur 4 cylindres 2.2 n’en font pas un foudre de guerre, pas plus que la réactivité de la boîte automatique 7G-Tronic Plus avec palettes au volant. Mais ces performances suffisent largement  à la conduite inspirée par ce type de véhicule pesant par ailleurs quelque 1.800 kg (consommation de 7 à 8 l /100 km). Direction  à assistance asservie à la vitesse  et train de roulement à amortissement sélectif complètent  l’équipement de ce cabrio  de luxe parfaitement apte à une croisière en famille, y compris avec quelques bagages.

Prochain essai : Porsche Targa 4S

mercedes-e-klasse-cabrio-int

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s