Trop contraignante, la voiture électrique? De moins en moins


Lors d'un test de 80 km, nous avons consommé moins de 3 l/100 km au volant de l'Audi A3 e-tron.
Lors d’un test de 80 km, nous avons consommé moins de 3 l/100 km au volant de l’Audi A3 e-tron.

Rouler en voiture électrique sans devoir accepter de compromis, c’est aujourd’hui possible. Illustration avec l’Audi A3 Spoortback e-tron, un véhicule hybride rechargeable, à la fois sportif, sobre ou fonctionnant en mode 100% électrique selon les besoins.

Trop  contraignante, la voiture électrique? De moins en moins, voire pas du tout grâce à une hybridation de plus en plus sophistiquée que l’on retrouve notamment sur l’Audi  A3 e-tron (1).  Rouler en mode purement électrique jusqu’à 130 km/h ne pose pas de problème ; bénéficier d’une autonomie urbaine de 40 à 50 km avec le seul moteur électrique est tout à fait réalisable ; être rassuré dans le trafic par une réserve de puissance suffisante (0 à 100 km/h en moins de 8 secondes) est un autre atout. Et puis surtout, moyennant une conduite adaptée et « intelligente », ramener la « vraie » consommation (pas celle des tests conventionnels et aujourd’hui obsolètes) à moins de  3 litres d’essence aux 100 km n’est plus utopique.

Il y a une dizaine d’années, le choix d’un véhicule hybride – une technique initiée en 1997 par Toyota- résultait d’une démarche écologique et pas vraiment séduisante pour qui aimait la conduite automobile. Si  les Japonais avaient décidé  d’investir dans cette technologie, les constructeurs européens prirent un sérieux retard, allant jusqu’à décrier une technologie jugée transitoire.

Aujourd’hui, l’hybridation sous différentes formes a très sensiblement évolué, y compris en Europe. Témoin, un test de 80 km réalisé cet été dans et autour  la ville de Vienne au volant de l’Audi A3 Sportback e-tron hybride rechargeable associant un moteur essence 1.4 TFSI de 150 ch et un moteur électrique  de 75 kW pour atteindre un total de 204 ch (150 kW). Bilan : une consommation moyenne d’essence réduite à 2,8 l/100 km.

Réalisé sans compromis excessif et dans un confort acoustique équivalant à celui d’une grande berline de luxe, l’essai a été édifiant, notamment en ville. Encore faut-il souhaiter pour le bilan carbone global que l’électricité des batteries ion-lithium soit produite avec des énergies renouvelables.

Le prix de départ de l’A3 e-tron n’est pas encore connu en Belgique mais, lors du vrai lancement au prochain Salon de Bruxelles en janvier, il devrait être proche de celui fixé en Allemagne à 37.900 €.

(1) Un sujet à retrouver en détail ce samedi dans l' »Essentielle Auto », le magazine automobile de La Libre Belgique.

Publicités

6 réflexions sur “Trop contraignante, la voiture électrique? De moins en moins

  1. Attention de ne pas se laisser avoir par des chiffres de consommation trop flatteur…
    L’essai de 80 km autour et dans Vienne devait débuter avec la batterie pleine, soit de quoi parcourir une quarantaine de kilomètres en pur électrique, là où la consommation sera de +/- 15 kWh/100 km, soit l’équivalent d’ 1,5 l/100km, ensuite le moteur à essence prend le relais pour la partie restante, et là c’est moins glorieux, puisqu’on retrouve quasi la consommation d’une A3 « normale ». Et si l’essai avait duré 300 km, le chiffre de 2,8l/100km serait sans doute devenu 5 ou 6 l/100km, voire plus.

    L’essai n’est pas édifiant en ville, c’est justement là que les hybrides ou les électriques pures ont l’avantages sur les autres véhicules: à chaque freinage elles récupèrent l’énergie cinétique autrement dissipée par les freins, pour la réutiliser à la prochaine accélération. Sur route par contre, dès les 8,8 kWh de la batterie épuisés, la consommation sera, à nouveau, identique à peu de chose près à celle d’une A3 équipée des 1.4 ou 1.8 TFSI.

    Les dix prochaines années vont être très intéressantes au niveau batterie et infrastructure de recharge, et je suis persuadé qu’avant 2025 la voiture purement électrique se taillera une bonne part des ventes de voitures neuves…

    J'aime

  2. Je viens de louer une Golf 1.2L pendant 5 jours, Pour 375 km parcourus, j’ai consomme 27 litres (essence), avec des performances de loin inferieures a la voiture decrite ci-dessus. Comment fait-on pour s’en tenir a moins de 3 litres aux 100 dans la vie reelle, avec 150 CV et en rechargeant des batteries ?

    J'aime

  3. Merci pour ce partage on ne peut plus instructif. Je n’ai pas encore migré vers la voiture électrique à vrai dire. Vu que je compte changer d’auto d’ici l’année prochaine, je veux bien envisager cette possibilité. Enfin, attendons voir à présent…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s