Alex Zanardi, un miraculé de la vie aux « 24 Heures de Spa »


Aux 24 Heures de Spa, Alex Zanardi bénéficiera d'un volant adapté à son handic
Aux 24 Heures de Spa, Alex Zanardi bénéficiera notamment d’un volant spécial adapté à son handicap.

Privé de ses deux jambes suite à un accident en compétition, le pilote italien Alex Zanardi   a retrouvé la joie de vivre grâce au  sport et roulera aux 24 Heures de Spa sur une BMW Z4 à la conduite repensée en fonction de son handicap.

En ce mercredi matin, le  Château Chalsèche   situé à Pepinster, sur les hauteurs de la Vesdre et non loin de Verviers, a retrouvé son calme. Les pilotes et organisateurs des « 24 Heures de Spa » ont quitté cette grande et belle propriété privée en pleine nature pour rejoindre Francorchamps et  le traditionnel « test day, » prélude aux 24 Heures qui rassembleront plus de 60 GT le dernier week-end de juillet.

Parmi elles, une BMW est sûre de ne pas passer inaperçue : aux côtés du Canadien Bruno Spengler et de l’Allemand Timo Glock, on y verra Alex Zanardi, un miraculé du sport automobile qui n’aurait jamais dû sortir vivant d’un accident survenu en 2001 au Lausitzring où il eut les deux jambes arrachées : « on m’a ranimé à 7 reprises et il me restait 1 litre de sang en arrivant à l’hôpital ; je suis un cas pour la science et mon seul atout fut ma condition physique qui m’a aidé à survivre… »

Deux ans plus tard, l’ancien pilote de Formule 1 (il a disputé 41 Grands Prix sur Jordan, Lotus et Williams) revenait à la compétition en tourisme avant de découvrir en 2007 le handibike, de décrocher 3 médailles au JO de Londres puis de terminer l’an dernier l’Iroman en 9h47 !

Devenu l’ambassadeur emblématique de BMW Motorsport,  ce « quinqua » originaire de Bologne se partage entre la compétition sportive, des actions caritatives et des opérations de relations publiques qu’il maîtrise à la perfection, maniant langues étrangères et autodérision avec la même aisance. Par exemple pour évoquer un éventuel souci avec ses jambes aux 24 Heures : « ce n’est pas d’un médecin dont j’aurai besoin mais d’un mécanicien ! ».

Sa présence à Francorchamps les 26 et 27 juillet s’apparentera à un défi autant sportif que technologique. « J’ai toujours soigné ma condition physique mais je dois fournir un effort beaucoup plus important aujourd’hui. Ainsi, lorsque mes équipiers me relayent au volant, ils sont surpris de voir à quel point mon siège est détrempé car je n’ai pas la possibilité de transpirer par les pieds. »

Deux volants pour une même voiture

Cinq mois de travail ont été nécessaires pour adapter la BMW Z4 afin qu’elle puisse être partagée par ses deux équipiers et un pilote handicapé. Ainsi, Zanardi bénéficiera de son propre volant incluant une commande de l’accélérateur. « Les ingénieurs voulaient aussi y inclure la pédale de frein mais je leur ai prouvé, test à l’appui sur une balance, que je pouvais faire pression avec ma prothèse métallique. » Deux pédales de frein ont été ainsi été conçues, une normale et l’autre où Zanardi pourra introduire sa prothèse.

Une entorse au règlement a été autorisée lors des changements de pilote, et le pilote italien bénéficiera d’un mécano supplémentaire pour l’aider à fixer sa ceinture et son volant : « lors d’une course test au Castellet, on a réussi le changement de pilote et de volant  en 40 secondes alors qu’un ravitaillement normal se fait au mieux en 48 à 50 secondes, on ne perdra donc pas de temps au stand ».

Et en course ? « Même on  nourrit bien un âne, il ne deviendra jamais un cheval ; j’avais un bon coup de volant, je l’ai gardé,  et je crois avoir retrouvé une bonne sensibilité au freinage. Je ne formule pas de pronostic pour le résultat final mais je pense que Spa convient bien à notre voiture et qu’en soignant notre condition physique et la mécanique, on peut se retrouver bien à l’arrivée.  Et puis, ce qui m’intéresse  surtout dans cette course comme aux JO de Londres, c’est le projet, le challenge, le travail sur un rêve qui va m’amuser jusqu’au départ. Pour le reste, je sais que je suis un privilégié et je suis heureux d’avoir pu repartir dans la vie après un tel accident. Même si j’ai reçu l’extrême onction, je ne suis pas prêt à dire arrivederci… »

Après un très grave accident qui l'a privé de ses deux jambes, Alex Zanardi a trouvé dans le sport une autre raison de vive.
Après un très grave accident qui l’a privé de ses deux jambes, Alex Zanardi a trouvé dans le sport pour handicapés une autre raison de vivre.
Publicités

Une réflexion sur “Alex Zanardi, un miraculé de la vie aux « 24 Heures de Spa »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s