Le Salon automobile de Bruxelles entre animations et incertitudes


Beaucoup d'innovations au prochain Salon de l'auto à Bruxelles
Beaucoup d’innovations au prochain Salon de l’auto à Bruxelles.

Pour la 94e édition de « l’European Motorshow Brussels » en janvier prochain, la Febiac a multiplié les innovations sans oser
encore toucher au concept de base de cette grande braderie annuelle de l’automobile.

A l’heure d’internet, l’achat d’une voiture justifie-t-il encore le passage par un Salon automobile ? La réponse est clairement non.  Et pourtant l’an dernier, 427.000 personnes ont rejoint les palais de Brussels Expo pour rejoindre ce qu’on appelle encore le « petit Salon » des années impaires privilégiant les véhicules de loisirs et utilitaires. On a coutume de dire que le Belge aime l’automobile, et la foule réunie il y a quelques jours pour la soirée d’inauguration de l’expo « Italian Car Passion » à Autoworld était là pour en témoigner une fois de plus.

Du jeudi 14 au dimanche 24 janvier 2016, le public convié à rejoindre le plateau du Heysel ne devrait pas être déçu. Outre le panel des nouveautés sur 2 et 4 roues dont un espace élargi pour les motos, une série d’activités feront vivre les 15.000 m2 (!) de cette gigantesque foire, à commencer par un palais (le 1) réservé à nouveau à des modèles de grand luxe présentés dans un écrin à leur mesure. Pour les nostalgiques des années 80, le palais 2 sera occupé par des « youngtimers » (30 voitures et 10 motos disposées autour d’une piste de rollers)  et, au palais 3, on pourra assister à un trial show de motos électriques. A l’autre bout des stands, les pistes d’essai, notamment pour les 4X4, seront désormais « indoor » dans le palais 12. « L’objectif, précise Pierre Lalmand, Directeur du Salon, est de faire circuler les visiteurs dans l’ensemble du Salon ».

Si on ajoute à ces attractions l’architecture et l’accueil traditionnellement soignés de ce rendez-vous annuel, le succès devrait être assuré. Néanmoins, des incertitudes subsistent, liées d’abord aux récents attentats. Dans cette optique, les organisateurs ont prévu de renforcer les contrôles (les sacs seront ainsi interdits) et ont prévu, après la fin du montage des stands, 12 heures pour inspecter le site et sécuriser tout ce qui peut l’être. Mais il est n’est pas exclu qu’une partie des visiteurs habituels hésite à rejoindre Bruxelles.

Une confiance à restaurer, une autre mobilité à prendre en compte

Vu sous l’angle de l’automobile, ce Salon s’annonce « dans un contexte difficile, reconnaît  Jacky Mouligneau, Président du comité du Salon. Notre crédibilité est mise sous pression et nous devons rétablir la confiance. Nous devons aussi continuer à travailler dans l’optique d’une mobilité durable ».

Tout le monde a bien sûr en tête « l’affaire Volkswagen » devenue un « Diesel Gate ». A ce propos, des mesures de mise en conformité des moteurs VW en cause seront annoncées au début de l’année prochaine, y compris en Belgique : elles concernent la seule adaptation des logiciels pour les versions 1.600 cc et, pour les 2 litres, elles seront complétées par le montage d’un manchon avec filtre destiné à stabiliser les flux d’entrée d’air et, par voie de conséquences, les émissions polluantes.

Reste qu’à l’heure de la COP21, l’automobile, ou du moins son usage exclusif dans les déplacements, sont sérieusement remis en cause. Et on ne peut pas croire qu’un navetteur, quels que soit les atouts d’une voiture toujours plus confortable et connectée, ait encore du plaisir à passer 2 à 3 heures par jour à son volant dans les embouteillages. Même si l’« active lane assist » maintient son véhicule entre les lignes blanches ou si d’autres aides technologiques  anticipent les risques de  collision !

Peut-être qu’un jour et dans une nouvelle optique, ce grand rendez-vous de janvier sera rebaptisé « Salon de l’auto et de la mobilité » (ou de l’intermodularité). Mais au sein du conseil d’administration de la Febiac qui représente d’abord les importateurs de voitures, une partie des membres n’est pas encore prête à entendre ce discours sociétal. Quitte à subir un jour une évolution de la mobilité pour ne pas l’avoir anticipée.

Infos: http://www.autosalon.be

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s