La voiture diesel plutôt qu’électrique?


Les voitures électriques surfent-elles sur la bonne conscience écologique de leurs clients potentiels ? Carte blanche.
Les voitures électriques surfent-elles sur la bonne conscience écologique de leurs clients potentiels ? Opinion.

CARTE BLANCHE. Au moment où chacun est invité à réduire sa consommation d’électricité pour éviter les délestages ou , pire, un black-out, faut-il encore promouvoir la voiture électrique?

Par Philippe Casse, historien de l’automobilephilippe-casse-auto-union-type-a-1934-m

En Belgique, quand les 7 réacteurs nucléaires fonctionnent (ce qui ne sera sans doute plus jamais le cas), le rendement énergétique d’une voiture électrique rechargée sur le secteur – c’est-à-dire le travail qu’il est possible de lui demander de faire avec un Kg de pétrole ou de gaz – est sensiblement égal à celui d’une voiture diesel comparable.

Et quand on sait de surcroît que la construction d’une voiture électrique produit au moins 2 X plus de CO2 que celle d’une diesel équivalente et qu’en plus le cercle du recyclage de ces batteries n’est pas encore fermé, ne faut-il pas se poser la question suivante : Les voitures électriques ne sont-elles pas le nouveau terrain de la concurrence entre les marques qui surfent sur la bonne conscience écologique de leurs clients potentiels ?

Deux tiers des voitures « couchent à la rue »

En Belgique,  2/3 des 5.700.000 voitures particulières « couchent » à la rue et la Commission Européenne demande à notre pays d’installer 21.000 emplacements de parking en chaussée avec borne de rechargement. Et quand nos politiciens citent à l’envi l’exemple de la Norvège que devrait suivre la Belgique, on ne peut que s’interroger sur le vide abyssal de leur ignorance ! Il faut savoir que :
– la Norvège est un des pays du monde où la proportion d’électricité  renouvelable » est la plus haute et que l’électricité y est aussi nettement meilleure marché que chez nous,
– les distances y sont énormes et en conséquence, parce qu’on y roule très lentement, l’immense majorité des déplacements à plus de 100 ou 200 km s’y font en train ou en avion (dans ce dernier cas avec 3 à 5 litres de kérosène par siège au 100 km !)
– le différentiel de taxation entre les véhicules électriques et thermique est colossal.

On va sans doute assister un jour à une prise de conscience brutale de l’absurdité de cette course à l’électricité (avec batteries) qui n’aura fait comme seules victimes que ceux qui auront acheté des voitures électriques et … l’Etat qui se sera privé des accises sur le carburant mais ne se privera pas d’augmenter d’autres taxes ou d’en inventer de nouvelles. Et puis le coût du carburant n’est-il pas aussi un « régulateur » voire un « modérateur » du recours à la voiture individuelle bienvenu pour diminuer la congestion ?

Le nombre potentiel d’utilisateurs de voitures électriques est limité

En attendant les piles à combustible et un carburant moins « explosif » et surtout moins énergivore que l’hydrogène, l’électricité a bien sa place sur la route mais le nombre de ses utilisateurs potentiels « efficaces » est très restreint.

L’usage concerne les livraisons urbaines en porte à porte, les bus avec arrêts à recharge, les véhicules « captifs » d’entreprises ou d’administration et quelques  particuliers qui ne font que de très petits trajets ET qui disposent d’un emplacement de parking avec prise. En revanche,  il y a peu de citoyens « lambda » qui seront heureux à long terme d’une voiture full électrique.

Autre élément à prendre en considération: à cause de leur couple constant de 0 tour/minute au régime maximum, les véhicules électriques ne donnent pas à leur conducteur la sensation de l’effort qu’il leur demande. De ce fait, le « différentiel » de consommation d’une voiture électrique entre un « bon » conducteur et un « mauvais » est au moins 4 fois plus grand si on le compare à la conduite d’une voiture diesel.

Évidemment, tant que l’on ne « percevra » pas le coût financier global du « plein d’électricité » à la recharge sans possibilité de vérifier la quantité de kW embarqués, beaucoup de conducteurs de véhicules électriques s’illusionneront en pensant qu’ils roulent gratuitement.

Privilégier la réduction de C02

Et pour conclure, comme les normes successives Euro 1, 2, 3, 4, 5, et maintenant 6 ont fait disparaître les pluies acides en Europe , n’est-il pas plus important de s’occuper activement de la limitation de la production de CO2 plutôt que des oxydes d’azote ? Voit-on encore des sapins tout bruns en forêt d’Ardenne comme il y a 30 ans ? Non !

Le diesel et son rendement énergétique imbattable (à tout le moins en Belgique et dans beaucoup de pays) a encore un bel avenir devant lui. Bien sûr, il faut le réserver à ceux qui font une majorité de leurs déplacements de plus de 15  à 20 km.

Préférer les moteurs à essence pour des déplacements courts

En effet, comme le diesel consomme moins qu’une voiture à essence équivalente, son moteur arrive moins vite à température. Et le pire moment d’un point de vue environnemental est quand le moteur n’est pas chaud. Il il faut donc privilégier l’essence si on fait une majorité de déplacements de moins de 15 à 20 km.

On doit bien sûr tenir compte aussi d’un kilométrage total annuel minimum mais cette donnée se réfère principalement aux coûts d’un moteur diesel à l’achat et à l’usage.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La voiture diesel plutôt qu’électrique?

  1. Commentaires via facebook:
    Bernard Patinet. Il y a moyen de produire de l’électricité 100% verte ! Nos voisins hollandais alimentent ainsi TOUT leur réseau ferroviaire ! On pourrait déjà avoir pas mal de voitures électriques… 😉

    Alderweireld Willy. Les politiciens belges dirigent le choix énergétique des véhicules sans trop de profondeur dans un souci de rendement à très courts termes. Il semblerait, par exemple, que l’acide d’azote de l’essence occasionnerait plus de dégâts que les particules du diesel.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s