La nostalgie, dernier rempart du sport automobile


Les ancêtres automobiles continuent à faire rêver, à l’image des anciennes Formules 1 présentes en nombre aux dernières « Spa 6 Hours » (Photos ydp)

Le succès des rendez-vous réservés aux voitures de course anciennes n’est pas un gage d’avenir pour le sport automobile confronté à la multiplication des loisirs, voire à un monde partiellement autophobe.

HUMEUR. Où pouvait-on voir (et entendre !) quelque 25 Formules 1 des années 70 et 80 ? Où pouvait-on suivre l’ascension dans le Raidillon de 115 GT emmenées par une meute de Ford GT40 ? Où était-il possible d’admirer un peloton de 30 Jaguar dont une collection de E-Type, ou encore des dizaines de Mini Cooper S, Lotus Elan, Ford Cortina Lotus et Mustang et Porsche 911 ?

Il suffisait de se rendre à la mi-septembre aux « Spa Six Hours » où un magnifique spectacle justifiait la présence d’un public relativement nombreux mais constitué majoritairement de têtes blanches, qu’il s’agisse des spectateurs ou des pilotes !

Pour les 3X20 ans ou un peu plus d’aujourd’hui, les souvenirs d’enfance et d’adolescence remontent aux années 60, 70 et 80. D’où le succès grandissant des meetings rassemblant des ancêtres de ces époques-là, souvent dans un état exceptionnel et alignés par des participants fortunés, héritiers de la mondialisation de l’économie.

Legend Boucles, Zoute Rallye

Même engouement auprès des organisateurs qui ont pérennisé de grands événements (le rallye « Mille Miglia ») ou les ont fait grandir : les Spa 6 Hours ont accueilli 650 voitures lors de la dernière édition et, sur la scène internationale, le Goowood Revival créé en 1997 sur un ancien aérodrome de la RAF est devenu la Mecque du genre. En Belgique, qui aurait imaginé il y a quelques années le développement des « Legend Boucles » ou celui du Zoute Rally ?

Inquiétudes au Mans

Si la nostalgie fonctionne à merveille, le sport automobile ne se porte pas bien pour autant. D’accord, la Formule 1, surfaite au niveau du spectacle, continue à bénéficier d’une vitrine mondiale, mais on ne peut pas en dire autant des autres championnats en circuit dans l’attente d’un éventuel développement de la Formule E (pour électrique) plus en phase avec le futur de l’automobile. Même le Mans, privé de tous les constructeurs en dehors de Toyota, est inquiet pour l’avenir de ses mythiques 24 Heures.

Que dire des championnats nationaux en circuit qui survivent tant bien que mal ? Dix-huit voitures seulement dans le prestigieux DTM allemand, 10 pour le TCR Benelux qui se cherche une nouvelle voie pour 2018 malgré les efforts du promoteur Kronos qui a jeté l’éponge. A Francorchamps, beaucoup de belles courses se déroulent devant des tribunes vides.

Le bilan n’est pas plus réjouissant en rallye : les constructeurs ne se bousculent pas au championnat du monde WRC où Thierry Neuville se bat pour le titre face à un pilote d’une écurie semi-privée, et le championnat de Belgique n’intéresse plus personne. Le reste (courses de côte et autres slaloms) a disparu.

Succès pour les courses d’amateurs

Il y a des exceptions : la catégorie GT se maintient -au profit des 24 Heures de Spa notamment- grâce à une structure privée efficace, à des voitures spectaculaires et à un règlement très particulier nivelant les performances. Et les courses d’amateurs fonctionnent bien, à l’image des 25 Heures Fun Cup ou des 24 Heures 2 CV.

Le temps est loin où les nombreux Belges passionnés de sport automobile bloquaient deux ou trois week-ends incontournables à Francorchamps, plus l’un ou l’autre pour arpenter les routes des rallyes vedettes. La multiplication des loisirs, les voyages et la télévision peuvent expliquer ce recul. Mais n’est-il pas plus fondamental à travers un relatif désintérêt des jeunes générations pour l’automobile, voire en lien avec un climat sociétal volontiers autophobe ?

Et si les têtes blanches évoquées plus haut formaient le dernier rempart des amateurs de sport automobile, du moins dans sa formule actuelle ?

Anciennes GT et protos en nombre à Spa.
Les Ford GT 40 en tête du peloton des Spa 6 Hours.
Vous avez dit « nostalgie »?

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s