Lingotto, la nouvelle image de Fiat et de Turin


Sur le toit du Lingotto, toutes les Fiat sortant de l’usine de montage étaient testées sur une piste qui a été conservée. (Reportage photo ydp)

L’ancienne usine phare de Fiat a été transformée en un centre multifonctionnel, sans perdre l’âme d’un bâtiment que Le Corbusier avait défini comme « l’un des spectacles les plus impressionnants fournis par l’industrie ». Balade récente sur la rive gauche du Pô, le long de via Nizza.

C’est le petit plaisir auquel on ne résiste pas, même si on est un habitué du Lingotto : un détour par l’ancienne piste d’essais conservée sur le toit de l’usine. Sortant d’un vieil ascenseur, le visiteur se retrouve au milieu d’un vaste autodrome : deux longues lignes droites de 400 bordées de part et d’autre par des virages paraboliques relevés. Il suffit de fermer les yeux pour imaginer le ballet des voitures.

A l’époque, la chaîne de montage, qui occupait 10.000 ouvriers, avait été conçue sous la forme d’une spirale dont chaque étage constituait une étape jusqu’à l’assemblage final. Les véhicules les gravissaient ainsi un par an au rythme de leur construction. Le dernier boulon fixé, la voiture faisait ses premiers tours de roue et sortait à l’air libre au 5e étage par une des deux rampes d’accès en colimaçon situées de chaque côté de la piste. Le technicien chargé de vérifier son bon fonctionnement pouvait alors s’élancer sur la piste sans crainte et jusqu’à une vitesse de 90 km/h grâce à la pente abrupte des virages relevés.

Une bulle et un héliport

Aujourd’hui, les balustrades couleur rouille et le béton usé par le temps témoignent de la vétusté des lieux mais, fondamentalement, la piste est restée ce qu’elle était.

Mieux : du sommet du Lingotto, on s’offre une vue panoramique sur la ville de Turin et jusqu’aux contreforts des Alpes toutes proches. Pas étonnant dès lors d’y trouver un équipement récent, la « Bolla » (bullle) conçue en 1996, aux allures de vaisseau spatial et perchée à 40 m de hauteur. Cette salle de conférence intégrant un héliport permettait à Giovanni Agnelli d’y débarquer pour des réunions que l’on imaginait très privées.

La Bolla.

Une usine inaugurée en 1922

Retour aux origines. Le Lingotto est conçu à partir de 1916 et inauguré en 1922 par le Roi Victor Emmanuel III. Un architecte, Giacomo Malte-Trucco, a imaginé deux bâtiments parallèles longs de plus de 500 m et hauts de 5 étages entièrement réalisés en bêton armé. Les traverses sont occupées par le personnel administratif et les façades percées de larges fenêtres. La mise en place de l’usine est confiée à un ingénieur, Ugo Gobbato, qui s’inspire du taylorisme et de l’expérience de Ford à Détroit pour imaginer un mode de production totalement intégré : la voiture entre en pièces détachées au rez-de-chaussée et en ressort terminée cinq étages plus haut.

Victime de la crise en 1982

L’usine Fiat de Lingotto produit de multiples modèles en 60 ans dont la Torpedo et la 500 Topolino, avant de fermer ses portes en 1982- la dernière voiture produite sera la Lancia Delta- victime de la délocalisation de l’emploi et de la crise sociale. Elle échappe heureusement à la démolition grâce à un vaste concours lancé en 1984 pour reconvertir ce site désaffecté. Une seule obligation : conserver la structure des bâtiments. Une vingtaine de projets sont rentrés, sans faire l’unanimité, et Fiat choisit celui de Renzo Piano (Centre Pompidou à Paris, Potsdamer Platz à Berlin, Maison Hermes au Japon… etc).

Piano veut un Lingotto aux allures de château symbolisant le nouveau Turin englobant les pourtours de l’ancienne usine, des jardins reproduisant la géométrie du bâtiment central et le maintien du quartier où logeaient les ouvriers. La reconversion est longue, complexe et très coûteuse mais le nouveau Lingotto  ainsi que d’autres usines réaménagées rappellent effectivement un  riche passé industriel tout en  offrant au quartier une nouvelle vie : centre de conférence et auditorium, musées, hôtels, bureaux ou galeries commerçantes. Le tout à côté d’une ligne de métro en prise directe avec le centre ville.

Eataly et pinacothèque Agnelli

Pour appréhender le nouveau Lingotto et retrouver des vestiges industriels, il suffit de marcher quelques centaines de mètres, par exemple jusqu’à « Eataly». La longue galerie de cette ancienne distillerie de vermouth, soutenue par des colonnades en fonte, surmontée d’une grande verrière et bordée par ce qui a dû être le bureau des contremaîtres, abrite le premier grand supermarché spécialisé en aliments de qualité. On peut y acheter et manger des cuisines de toutes origines.

Eataly, rendez-vous de la gastronomie dans une ancienne distillerie de vermouth, soutenue par des colonnades en fonte et surmontée d_une grande verrière.

Une autre galerie commerciale contiguë à l’ancienne usine de montage permet d’accéder à la « Pinacoteca Giovanni e Marella Agnelli » où sont exposés 25 tableaux classiques et modernes de la famille propriétaire de Fiat, des paysages vénitiens (Canaletto) à une Négresse d’Edouard Manet, à une Baigneuse d’Auguste Renoir ou à un Nu couché de Modigliani, en plus de sept œuvres de Matisse notamment. Remarquable par la qualité des œuvres exposées, l’ensemble est un peu froid mais le billet d’accès à ce musée permet aussi de découvrir la fameuse piste d’essai que la pinacothèque domine.

Un nu couché de Modigliani, un des vingt-cinq tableaux de la Pïnacothèque Giovanni Agnelli dominant le Lingotto.

Non loin du Lingotto, le Musée national automobile, réouvert après rénovation en 2011, accueille quelque 200 très belles voitures et mériterait à lui seul un reportage.

Le NH Hôtel pour rester dans l’ambiance

Enfin, si on veut rester dans l’ambiance des anciens bâtiments de l’empire Fiat, un bon plan est de séjourner au NH Hôtel **** dessiné par le même Renzo Piano. Dans le hall d’accueil et la salle de restaurant, photos et illustrations sont dédiées à l’histoire des lieux. L’accès à une partie des logements se fait par un couloir dont les parois en verre vous plongent dans l’ambiance du jardin tropical occupant le centre de l’immeuble. Avant de pénétrer dans des chambres spacieuses, au plafond haut, meublées de fauteuils et de luminaires signés par des designers et dont les murs sont couverts de posters évoquant l’histoire de Fiat.

Une Fiat 500 b Giardiniera 1949 au milieu du hall dans le NH hôtel.
Le couloir conduisant aux chambres du NH Hotel traverse un jardin tropical.

Dernier clin d’œil : pour un jogging original, il suffit de demander au portier de l’hôtel la clé de l’ascenseur conduisant au toit de l’usine et à la piste d’essai !

A voir à Lingotto

  • Les anciennes usines Fiat dont la piste d’essai conservée sur le toit.
  • La Pinacothèque Agnelli
  • Le Musée de l’Automobile
  • Le centre de la gastronomie Eataly

Le Musée de l’Automobile

Après la transformation d’un des plus anciens musées automobiles au monde, près de 200 voitures sont exposées dans une trentaine de 30 salles équipées avec des jeux de lumières et des écrans où les véhicules sont replacés dans leur contexte d’origine. L’exposition aborde aussi la technique automobile, les moteurs et composants et tous les éléments liés à l’automobile. Les voitures exposées sont réparties sur les trois étages de l’immeuble, et chaque étage est consacré à un thème précis.

Dix minutes en métro séparent le Lingotto de la Porta Nuova et du centre de Turin.

A ne pas manquer à Turin

Le musée égyptien.

Fondé en 1824, le musée égyptien s’est développé suite aux fouilles de l’archéologue et égyptologue italien Ernesto Schiaparelli au XIXe siècle et expose quelque 6.500 oeuvres remarquablement présentées sur les rites funéraires. Une longue matinée ponctuée par les commentaires pertinents d’un audioguide ne donne qu’une seule envie: y revenir. 

 

Publicités

2 réflexions sur “Lingotto, la nouvelle image de Fiat et de Turin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s