A Spa, une galerie de 1878 rénovée à l’identique


@ydp

Spa va faire revivre dans son « Parc de Sept Heures » un patrimoine exceptionnel et recréer les décors disparus d’un ensemble alliant fer forgé, fonte et bois. Reportage paru dans « Le Soir Immo » (17 septembre).

En regardant les enfants jouer dans un espace couvert et un peu délabré au centre de Spa, on a du mal à imaginer la vie hors du commun de cette galerie construite à la fin du XIXe siècle à l’instigation du Roi Léopold II. Si on y déambule aujourd’hui lors de la brocante dominicale ou pendant les « Francofolies », qui se souvient de son passé prestigieux, entre concerts philarmoniques et lyriques dans un auditoire fermé de 476 places, skating, patinoire, accueil des premiers championnats du monde de bowling et de pétanque, voire hôpital de campagne pendant la première guerre mondiale ?

« –C’est ce patrimoine, aussi bien matériel qu’immatériel, qui a servi de base à mon projet, confie Thierry Lejeune (Bureau d’architecture Lejeune Giovanelli) à qui a été attribué la conception et le contrôle de ce chantier qui débute cette semaine et monopolisera 300 jours ouvrables et un budget de 7,2millions d’euros.

Pendant une bonne heure, l’ingénieur-architecte va nous faire partager sa passion pour cette rénovation à l’identique, attirer l’attention sur les restes d’une décoration majoritairement disparue ou nous ouvrir les portes, à une des extrémités du promenoir, du Pavillon Marie-Henriette, pendant du Pavillon royal déjà transformé en brasserie. « A l’époque, les images spectaculaires de cette galerie de métal et de verre longue de 130 m. ont fait le tour de l’Europe ».

Une  première travée en 1878 doublée d’une deuxième en 1880

Initié il y a 13 ans par un premier appel d’offres, le projet actuel a suivi toutes les étapes d’un marché public sous l’égide d’un comité d’accompagnement (ville de Spa, Commission des Monuments et Sites, Agence Wallonne du Patrimoine et historienne de l’art de l’urbanisme). Tout en faisant référence aux associations qui ont animé les lieux depuis la réalisation en 1878 d’une première travée couverte et doublée d’une deuxième deux ans plus tard. « Nous avons tout imaginé, y compris, comme à l’époque, la fermeture par des parois vitrées fixes côté rue et coulissantes côté parc. En fonction des usages prévus, cette solution n’a pas été retenue. Mais comme dans toute rénovation, rien n’est irréversible ».

Dans l’immédiat et après une phase d’observation avec l’association momentanée Wust et Galère qui a obtenu la réalisation du chantier, on va procéder à un état sanitaire des pierres, fonte, fer forgé et bois afin de déterminer le pourcentage de remplacement, « tout en partant du principe que l’objectif premier est de conserver les matériaux d’origine ».

Un démontage et un remontage complets

Après démontage et remontage complet – un choix longuement discuté puis retenu pour pouvoir accéder à tous les matériaux ainsi qu’aux fixations et ancrages- la galerie va notamment bénéficier d’une protection en zinc des structures externes et internes, de nouveaux garde-corps en remplacement de ceux disparus et d’un éclairage de 200 luminaires.

Et puis surtout, elle va retrouver ses couleurs, son lustre d’époque avec l’aide de nombreux artisans et sa riche décoration. En feront partie la couverture du toit en zinc avec des ardoises en losange, le faitage et les corniches moulurées d’origine, les vases posés sur chaque ressort et les pots de feu ou encore les attiques vitrés avec leurs étoiles. Suivront dans deux phases ultérieures la rénovation de boiseries dans les deux pavillons ainsi que des peintures, stucs et décoration partiellement conservés dans le pavillon Marie-Henriette appelé à devenir un espace de restauration.

Thierry Lejeune espère ne pas en rester là : « il existe un projet de rénovation du Parc de Sept Heures dans l’esprit des années 1880 où les cochers, arrivant de l’allée de la Reine perpendiculaire à la promenade, déposaient les curistes autour d’un rond- point dominé par une fontaine. Mais on va d’abord faire coexister  les futures activités avec le parc, dont un espace des Francofolies réaménagé,  et puis  laisser la ville de Spa souffler un peu. »

La galerie Léopold II telle qu’elle devrait apparaître après rénovation (@ Bureau d’architecture Lejeune Giovanelli)

 

DEDIEE A LEOPOLD II

Baptisée du nom de Léopold II -dont l’épouse Marie-Henriette vécut et mourut à Spa le 19 septembre 1902- , la galerie est bien redevable au deuxième roi des Belges qui encouragea sa construction et choisit son orientation.

Le monarque voulait à l’époque relancer la station thermale confrontée à deux difficultés. En plus d’une nouvelle réglementation peu favorable aux jeux de hasard très prisés à Spa, un évènement météorologique fit grand bruit en 1876 : la chute brutale sous les effets du vent de 20 des 60 ormes géants -35 m. de haut- qui avaient assis la réputation du Parc de Sept Heures. L’allée couverte fut d’autant mieux accueillie.

Aujourd’hui, face aux polémiques autour de l’ancien souverain et de son héritage colonial, le collège de la ville de Spa s’est réuni en juin et a estimé   dans un communiqué très nuancé « ne pas s’instituer arbitre de deux camps ». Le nom de la « Galerie Léopold II » a donc été maintenu jusqu’à nouvel ordre.

 » A l’époque, les images spectaculaires de cette galerie de métal et de verre longue de 130 m. ont fait le tour de l’Europe » », rappelle l’architecte Thierry Lejeune qui pilote ce projet de rénovation.
@ydp
Tous les éléments de décoration vont être refaits à l’identique (@ydp)
Le pavillon Marie-Henriette va accueillir un espace de restauration. (@ydp)

info@villedespa.be

http://Spa tourisme.be

https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_la-renovation-de-la-galerie-leopold-ii-a-spa-debutera-le-14-septembre?id=10575643

https://www.lalibre.be/regions/liege/nouvelle-jeunesse-pour-la-galerie-leopold-ii-et-le-pavillon-marie-henriette-5f514a6c9978e2322f62f31e

https://fr.wikipedia.org/wiki/Galerie_L%C3%A9opold_II

https://www.villedespa.be/actualites/au-sujet-de-la-galerie-leopold-ii

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s