L’IBSR navigue entre les messages morbides et ludiques

La campagne la plus morbide n'arrêtera pas les fous du volant.
La campagne la plus morbide n’arrêtera pas les fous du volant.

L’Institut Belge de la Sécurité Routière innove  dans  sa communication : après avoir incité de jeunes conducteurs à assister à leur propre enterrement, il a proposé à travers « je flashe aussi » d’indiquer les endroits où il faudrait placer des radars. Deux opérations largement médiatisées et relatives à la répression de la vitesse qui tourne à l’obsession chez l’IBSR.

Lire la suite