En France, la voiture reste, par défaut, un acteur essentiel de la mobilité

Le partage de la mobilité entre les différents modes de transport incite les pouvoirs publics français à une certaine prudence. (Ph ydp)

Alors que, dans le prolongement du confinement, les mesures en faveur d’une  mobilité plus diversifiée, voire anti-automobile, se multiplient en Belgique et notamment à Bruxelles, les pouvoirs publics français se montrent prudents sur le rôle futur de la voiture qui reste un acteur essentiel en dehors des villes.

Lire la suite