Lassé par la crise, l’automobiliste a retrouvé au Salon le goût de l’achat

La guerre des prix a été très sévère  au Salon: tout bénéfice pour l'acheteur. Ph. YdP
La guerre des prix du Salon a été très sévère cette année, au bénéfice de l’acheteur en tout cas. Ph. YdP

Loin de toute euphorie, les importateurs automobiles évoquent une certaine reprise du marché belge et l’amorce de nouvelles tendances. Certains ont aussi noté pendant les dix jours du Salon de Bruxelles un changement de comportement des visiteurs: lassés par la crise et une communication reposant sur la peur depuis 2008, ils auraient retrouvé le goût de l’achat. On passerait  lentement « d’un mode crise à un mode reprise », estime le n°1 Volkswagen.

Lire la suite