Poids, puissance et vitesse des voitures: pas de discours simplistes

C'est dommage pour la nostalgie mais pas pour la sécurité routière: on ne reviendra plus à l'époque de la Citroën 2CV.
C’est dommage pour la nostalgie mais pas pour la sécurité routière: on ne reviendra plus à l’époque de la Citroën 2CV.

Inter-Environnement Wallonie veut réduire la puissance des voitures  à 50 chevaux (citadines), voire à 80 à 90 chevaux pour les plus grosses, ramener leur poids entre 700 kilos et une tonne et brider la vitesse à 130 ou 140 km/h. Ce combat  utopique témoigne d’une méconnaissance non seulement de l’automobile mais aussi des causes de l’insécurité routière.

Lire la suite