La nouvelle mobilité bruxelloise est aussi liée à l’évolution de la population

L'évolution des parts modales entre voitures, transports publics et marche n'est pas que le reflet d'un choix des usagers mais résulte notamment de contraintes socio-économiques et socio-démographiques.
L’évolution des parts modales entre voitures, transports publics et marche n’est pas que le reflet d’un choix des usagers mais résulte notamment de contraintes socio-économiques et socio-démographiques.

Quelques données concernant Bruxelles, dont le recul de la voiture et le succès des transports publics et surtout de la marche -40% des déplacements internes! -, font penser à un début de révolution de la mobilité. Nuance: cette situation s’explique aussi par les contraintes socio-démographiques d’une ville où la croissance sans précédent s’est accompagnée d’un net rajeunissement d’une population devenue aussi plus pauvre.

Lire la suite

Mobilité: à Bruxelles, l’usage du vélo au quotidien reste anecdotique

Dimanche lors de la journée sans voiture, Bruxelles sera envahi par les vélos. En semaine en revanche...
Dimanche lors de la journée sans voiture, Bruxelles sera envahi par les vélos. En semaine en revanche…

OPINION. Merveilleux objet de loisirs de plus en plus privé pour la balade, le vélo reste très peu utilisé à Bruxelles au quotidien et ne représente que 3,5% des déplacements internes. On lui accorde néanmoins beaucoup d’importance dans les campagnes d’information, les investissements en pistes cyclables et les règlements relatifs à la circulation routière. A raison?

Lire la suite