La France préfère les radars sophistiqués à la recherche des vraies causes de la mortalité routière

Sur les autoroutes françaises, la vitesse inadaptée est responsable de 16% des accidents mortels.
Sur les autoroutes françaises, la vitesse inadaptée est responsable de 13% des accidents mortels.

La mortalité routière reste dramatique, notamment en  France:  3.384 personnes y ont perdu la vie en  2014. Une raison largement suffisante pour rechercher impérativement ici et ailleurs les  vraies causes des accidents, fussent-elles complexes, plutôt que de se focaliser sur la seule vitesse.

Continuer de lire « La France préfère les radars sophistiqués à la recherche des vraies causes de la mortalité routière »

Publicités

La nouvelle législation routière à partir du 1er janvier va-t-elle toucher les vrais récidivistes ?

Les contrôles de la consommation d'alcool restent d'actualité. Prudence!
Les contrôles de la consommation d’alcool restent d’actualité en cette fin d’année. Prudence!

Les informations relatives aux infractions routières se bousculent en cette fin d’année. Précisions et commentaires, notamment à propos des récidives.

Continuer de lire « La nouvelle législation routière à partir du 1er janvier va-t-elle toucher les vrais récidivistes ? »

L’auto, ennemi n°1 de notre société bien-pensante?

La voiture n'est pas qu'un objet de rêve pour les nostalgiques et les criminels de la route.
La voiture n’est pas qu’un objet de rêve pour les nostalgiques et les criminels de la route.

Les annonces réitérées du déclin et de la mort de l’automobile ne suffiront pas à la faire disparaître, écrit Mathieu Flonneau, maître de conférence à l’université Paris I. Ce spécialiste des problèmes de mobilité incite en revanche à repenser la mobilité choisie et librement raisonnée.

Continuer de lire « L’auto, ennemi n°1 de notre société bien-pensante? »

L’IBSR navigue entre les messages morbides et ludiques

La campagne la plus morbide n'arrêtera pas les fous du volant.
La campagne la plus morbide n’arrêtera pas les fous du volant.

L’Institut Belge de la Sécurité Routière innove  dans  sa communication : après avoir incité de jeunes conducteurs à assister à leur propre enterrement, il a proposé à travers « je flashe aussi » d’indiquer les endroits où il faudrait placer des radars. Deux opérations largement médiatisées et relatives à la répression de la vitesse qui tourne à l’obsession chez l’IBSR.

Continuer de lire « L’IBSR navigue entre les messages morbides et ludiques »

Poids, puissance et vitesse des voitures: pas de discours simplistes

C'est dommage pour la nostalgie mais pas pour la sécurité routière: on ne reviendra plus à l'époque de la Citroën 2CV.
C’est dommage pour la nostalgie mais pas pour la sécurité routière: on ne reviendra plus à l’époque de la Citroën 2CV.

Inter-Environnement Wallonie veut réduire la puissance des voitures  à 50 chevaux (citadines), voire à 80 à 90 chevaux pour les plus grosses, ramener leur poids entre 700 kilos et une tonne et brider la vitesse à 130 ou 140 km/h. Ce combat  utopique témoigne d’une méconnaissance non seulement de l’automobile mais aussi des causes de l’insécurité routière.

Continuer de lire « Poids, puissance et vitesse des voitures: pas de discours simplistes »

Il m’est arrivé de somnoler à 120 km/h sur autoroute

Le risque de somnolence au volant est sous-estimé en Belgique.
Le risque de somnolence au volant n’est pas assez mis en évidence en Belgique.

Ce n’est pas vraiment une découverte: la somnolence est une cause fréquente d’accidents et porteuse de dangers, comme la vitesse excessive ou la conduite sous l’emprise de l’alcool. Mais comment  l’éviter autrement qu’en appliquant des conseils basiques quand ils sont praticables? Tous les processus de la conduite automobile sont concernés.

Continuer de lire « Il m’est arrivé de somnoler à 120 km/h sur autoroute »

Des billets de loterie vont-ils rendre la circulation plus sûre à Bruxelles?

A Bruxelles, les "zones 30" se multiplient mais ne peuvent pas être contrôlées.
A Bruxelles, les « zones 30 » se multiplient mais ne peuvent pas être contrôlées.

Humeur. C’est la dernière trouvaille du secrétaire d’Etat bruxellois à la mobilité: offrir des billets de loterie ou des biscuits aux automobilistes respectant la vitesse limitée à 30 ou 50 km/h en ville. Dans le même temps, Bruno De Lille (Groen) a rappelé qu’en réduisant quelque peu la vitesse à Bruxelles, « nous pouvons éviter chaque année 50 à 60 morts et blessés graves« .

Continuer de lire « Des billets de loterie vont-ils rendre la circulation plus sûre à Bruxelles? »